24/07/2022

Incendies, chute de glaciers, neige : le climatologue Jean Jouzel décrypte un été marqué par des phénomènes extrêmes

nouvelobs.com ar Mélissa David

Canicules et incendies à répétition d’un côté, chutes de neige et inondations de l’autre… Ajoutez à cela l’effondrement de deux glaciers (en Italie et au Kirghistan) en 15 jours, et vous avez le bilan météorologique et climatique de ce début d’été 2022. Un ensemble de phénomènes extrêmes qui ne peut nous laisser indifférents et interroge quant aux conséquences immédiates du dérèglement climatique. Mais tous sont-ils en lien avec le réchauffement de notre planète ?

Pour Jean Jouzel, prix Nobel de la paix avec le Giec en 2007, il ne fait aucun doute que les périodes de canicules que nous vivons cet été sont intrinsèquement liées au réchauffement de la planète.

« On constate qu’il y a plus de vagues de chaleur actuellement. Elles sont plus précoces et peuvent être plus intenses, et donc le rapport du Giec attribue de façons quasi certaines les vagues de chaleur aux activités humaines.  »

Il nous prépare également à devoir faire face à de nouveaux incendies dans les prochaines décennies. En cause : la hausse des températures et le manque d’humidité dans l’air lié aux épisodes de sécheresse.

Les glaciers fragilisés

Pour ce qui est de la fonte des glaciers, et notamment celui de la Marmolada dans les Alpes italiennes le 3 juillet dernier, Jean Jouzel se veut plus nuancé mais considère également que le réchauffement du climat y a joué un rôle.

« Ce que dit le Giec, c’est que pratiquement tous les glaciers reculent sur l’ensemble de la planète. Le réchauffement climatique y est pour quelque chose de façon très importante. […] Pour le cas de Marmolada, le glacier a été déstabilisé par un réchauffement qui a duré deux semaines sur l’ensemble de l’Italie. »

Plus largement, il admet qu’en raison du réchauffement climatique, les parois rocheuses qui d’ordinaire se maintiennent à des températures négatives commencent à dégeler, fragilisant ainsi de nombreux glaciers.

Enfin, les chutes de neige et de grésil, qui sont notamment survenues dans la ville de Mexico et dans plusieurs communes de Bavière en Allemagne à la mi-juin, ne peuvent pas, selon Jean Jouzel, être attribuées au réchauffement climatique. « Il y a toujours des événements exceptionnels », rappelle le climatologue, avant de conclure : « Il faut bien comprendre que l’enneigement et les chutes de neige deviennent, en moyenne, de moins en moins importants. […] Globalement, il fait plus chaud. »

No comments:

Post a Comment

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email google valide. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.