10/04/2021

Habiter les espaces de faible densité : impensés et richesse des « vides »


Habiter les espaces de faible densité : impensés et richesse des « vides » — Géoconfluences http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/articles/faibles-densites 

Estimer la population de n'importe quelle partie du monde en un clic grâce à la NASA — Géoconfluences


Estimer la population de n'importe quelle partie du monde en un clic grâce à la NASA — Géoconfluences

Faire l'exercice sur la région autour de Fayence (utiliser les outils en haut à gauche et choisir l'option vue aérienne de la boite en haut à droite... puis zoomer)

La Chine affole les prix des matières premières - Challenges

Du delta de la Rivière des Perles, épicentre manufacturier du pays, aux mégapoles côtières en passant par les régions intérieures, la Chine est sous tension industrielle. Malgré la crise sanitaire, l'usine du monde - qui concentre 28 % de la production mondiale - tourne à plein régime. Dans les principaux bassins industriels du pays, c'est à peine si l'effet Covid-19 se fait encore sentir. La deuxième économie mondiale vise même, pour 2021, une croissance supérieure à 6% une exception quand les autres puissances du globe sont toujours au ralenti. "La dynamique est particulièrement forte depuis le début de l'année, confirme Stéphane Vigouroux, qui pilote depuis Dongguan - ville usine placée à quelques encablures de Shenzhen - les activités locales du groupe français Pellenc, fabricant d'outillages électroportatifs. Toutefois, c'est à peine si nous arrivons à répondre à la demande."

"Nos patients n'en veulent plus, on jette les doses" : les généralistes démunis face à la défiance contre le vaccin AstraZeneca

Cette semaine a marqué un tournant qui pourrait sonner définitivement le glas du vaccin développé par AstraZeneca en France. Entre défiance accrue et opportunité grandissante de se voir administrer du Pfizer grâce au déploiement des vaccinodromes, les patients se détournent en masse du "Vaxzevria", au grand dam des généralistes, obligés de jeter des doses, faute de preneurs.

Assez de contes de fées, les Francais ne sont pas des enfants ! par Guillaume Duval

 
J'ai beaucoup de respect pour Bernard Cazeneuve, l'auteur de ces lignes dans La Croix, bien qu'il ait été étroitement associé au naufrage hollandais. Mais cette façon typique et parfaitement fantasmatique de réécrire l'histoire de France est vraiment une des causes majeures de nos difficultés actuelles.
 
"Depuis cent cinquante ans dans nos institutions et dans nos existences, hors l'éclipse de honte que fut le régime de Vichy, il existe deux mots pour dire une même et unique exigence : la République et la nation.

Patrick Artus – La mort du low cost ?

Depuis trente ans, les économies des pays de l'OCDE ont développé ce que l'on peut appeler l'économie du low cost, qui consiste à offrir les prix les plus bas possible aux consommateurs. Cette évolution est très claire dans la distribution, le tourisme, le transport aérien, l'alimentation ou l'automobile.

2020 Macron versus LePen; qui d'autre?

Les bévues de Macron offrent un boulevard à Marine Le Pen pour 2022
Emmanuel Macron a souvent semblé invoquer la teneur et les stéréotypes des discours de Charles de Gaulle dans son allocution nationale télévisée du mercredi 31 mars. «Un an d'efforts pour tous. D'angoisse, de sacrifices. De fierté aussi et d'actes héroïques [...] où nous avons résisté et appris» a psalmodié le président français. Il est très vite devenu évident que l'invocation des mânes de de Gaulle était un calcul aiguillonné par le désespoir. La France, a annoncé Macron, allait être soumise à une série de mesures de santé publique au milieu d'une nouvelle vague de cas de coronavirus, notamment la fermeture des écoles pendant un mois et celle de tous les commerces non-essentiels. Il s'agit du troisième confinement national en France depuis le mois de mars 2020.

Le prince Philip, figurant consentant de la comédie royale

Bien qu’il soit resté en permanence “deux pas derrière” sa souveraine épouse, le prince Philip a réussi à influer sur l’image et la place de la famille royale au Royaume-Uni. Un changement risqué, souligne le Guardian, admiratif.

Ce n’est pas faire affront au prince Philip, décédé [le 9 avril] à l’âge de 99 ans, de dire qu’il n’a jamais été autre chose qu’un figurant dans le spectacle de la monarchie. Un rôle dans lequel il excellait. Choisi dans les rangs plus humbles de la royauté européenne comme conjoint “convenable” pour une reine, il s’est révélé être le candidat idéal. Neveu du roi de Grèce, il a endossé le rôle qui lui était assigné comme s’il était né pour ça. Il avait servi pendant la guerre, mais quand son épouse est montée sur le trône, en 1952, il a renoncé à sa carrière d’officier de marine. Il était présenté comme le prince consort, mais, en réalité, il n’en avait pas le titre, contrairement au prince Albert, mari de la reine Victoria.

09/04/2021

Covid-19: éradiquer ou atténuer; quelle est la bonne stratégie? Comparaisons....

 Stratégie Zéro Covid: éradiquer plutôt qu’atténuer, la seule solution – par Cécile Philippe et Nicolas Marques –

 Nous fêtons tristement confinés l’anniversaire de la pandémie Covid-19 dont, après douze mois de d’efforts intenses, nous n’avons pas encore su nous libérer. Nous poursuivons en France, comme dans de nombreux pays occidentaux, une stratégie d’atténuation. Appliquée dans les cas de pandémie grippale, elle vise autant que faire se peut à éviter la saturation de nos systèmes de santé. En vain.

Éric Zemmour: «Cinq ans après, Emmanuel Macron est seul, malgré son parti En marche»

La République en Marche LREM: Ce parti n’a jamais réussi à s’enraciner, car la ligne idéologique de son patron est celle d’une élite hors sol, déracinée, mondialisée, celle d’une «start-up nation» chimérique. C’était il y a cinq ans. On s’interrogeait sur les intentions d’Emmanuel Macron. On ne parlait pas encore de campagne présidentielle ni de parti politique même si les initiales d’En marche! en rappelaient d’autres plus personnelles. Aujourd’hui, le mystère a été largement dissipé. Mais En marche! est resté au même stade: un mouvement lié à un homme, aux structures lâches, à l’enracinement inexistant. Une bulle de savon qui l’est restée. Pour paraphraser ..

Supprimer l'ENA mais chérir l'idéologie qui l'a asphyxiée, quel intérêt ? avec Adeline Baldacchino et Luc Rouban par Atlantico.

Lors de la convention managériale de l'Etat réunie jeudi à l'Elysée en visioconférence, Emmanuel Macron a présenté les contours de sa réforme de la haute fonction publique. Le président de la République a notamment annoncé la suppression de l'ENA et son remplacement par une nouvelle école : l'Institut du service public ou ISP.

La hausse du CO2, malgré les confinements, montre d’où vient vraiment le problème par Science


Cela faisait 3,6 millions d'années que l'atmosphère terrestre n'avait pas connu une telle charge en dioxyde de carbone.

Trois milliards d’êtres humains ont été confinés, au printemps 2021, pour freiner la propagation du coronavirus SARS-CoV-2. Un tel changement soudain dans notre mobilité a eu un effet direct dans notre impact sur la nature, jusqu’à générer la notion d’anthropocène. La pollution mondiale a également chuté à cette occasion. En avril 2020, 17 millions de tonnes de CO2 de moins ont été rejetées dans l’atmosphère par rapport à avril 2019. Au total, les émissions carbone ont été réduites de 7 % à l’échelle de l’année 2020.

Sur BFM hier soir 8/4/2021 : après des dîners clandestins à prix d'or Manger les riches

« Taxer les riches à 100 % au-dela de 400 000 euros, ou la mise en place du salaire maximum !! » L’édito de Charles SANNAT - Insolentiae



L’édito de Charles SANNAT Hier, je vous parlais dans ces colonnes de la taxation des riches envisagée par le FMI.

Comment limiter l’accumulation des milliards par certains ?

Lorsque j’écris qu’il n’y a pas de justification morale à taxer à 90 % les revenus au-delà de 400 000 euros, je reçois un tombereau d’insultes et de messages plus ou moins sympathiques et vous l’aurez compris plutôt moins que plus !

Bien joué le Sultan.... Un seul siège pour l'UE... Mais deux représentants un homme et une femme.

Bien joué le Sultan.... Un seul siège pour l'UE... Mais deux représentants un homme et une femme.
Le “Sofagate”, un beau plantage pour Charles Michel et pour l’Europe
Une chaise pour deux : pour accueillir Charles Michel et Ursula von der Leyen, Recep Tayyip Erdogan n’avait prévu qu’un fauteuil, rapidement saisi par le premier. Ce n’est pas tant la misogynie du président turc qui étonne la presse, que celle du président du Conseil européen qui, en entrant dans le jeu sans piper mot, insulte sa collègue et abîme l’image d’une Union européenne qui se voudrait pourtant porte-étendard de l’égalité des genres.