02/08/2021

De la société à deux générations à la société à quatre générations

Je retrouve dans mes dossiers ce texte d'Alain Cotta économiste Paris Dauphine, sur la démographie; écrit en 2000, il y a 20 ans. L'évolution sociétale est bien décrite. Certaines choses ont changé: la Chine est devenue le principal financier des déficits américains et ce texte a été écrit avant que le changement climatique et la surpopulation changent la donneL'évolution démographique se déroule sur le temps très long, raison pour laquelle la société, les politiques et décideurs n'ont en pas la mesure.

Nous vivons désormais dans une société à 4 générations, et peut-être bientôt 5 générations. En ce qui nous concerne, nous sommes animés par la passion de survivre à deux! La "solitude" des plus vieux d'entre nous est due au fait que les familles ne peuvent pas prendre en charge la totalité des générations: chacun sa vie, chacun dispersé sur le territoire, chacun sa famille la plus proche et les obligations qui vont avec. Pour nous les plus vieux, c'est donc l'amitié au sens le plus large qui constitue le lien social.   Suite...

De l'importance de la démographie: pour un renouveau démographique visant au simple équilibre,

 Dossier : La démographie déséquilibrée Magazine N°639 Novembre 2008 Par Christian MARCHAL (58) président du groupe X-Démographie-économie-population x-dep.polytechnique.org

 » Le problème le plus grave est le problème démographique ! « , Vladimir Poutine s'adresse aux élus de la Nation dans son discours de juillet 2000 sur  » l'état de la Russie « .

Cette solide prise de conscience va porter des fruits réparateurs, mais il faut dire que la Russie revient de loin : 2,5 millions de naissances en 1987 et seulement 1,2 million en 1999 avec un indice de fécondité qui était l'un des plus bas du monde : 1,17 enfant par femme.

Jean-Loup Bertaux: Démographie, climat, migrations : l'état d'urgence

Qu'est-ce qui pousse Jean-Loup Bertaux, un des plus brillants chercheurs de sa génération dans les sciences de l'Univers, à déborder son domaine pour écrire cet ouvrage ? LIEN

C'est la conviction que la surpopulation est le risque majeur auquel l'humanité est affrontée aujourd'hui, et l'exaspération devant le mutisme des personnalités publiques, alors qu'elles connaissent la situation et partagent de toute évidence le diagnostic.

01/08/2021

Hubert Vedrine sur l'évolution des civilisations: Continuer l'histoire

Conseiller diplomatique en 1981, Hubert Védrine sera le porte-parole de l'Élysée en 1988 puis son secrétaire général en 1991. En mai 1997, il est nommé par Jacques Chirac ministre des Affaires étrangères, fonction qu'il conservera jusqu'en mai 2002. Dans ce bref essai, en collaboration avec Adrien Abécassis et Mohammed Bouabdallah, il explore respectivement la gouvernance mondiale, l'avenir de l'Europe et celui de la diplomatie française. Le titre est d'abord une réponse au livre de l'universitaire américain Francis Fukuyama, La fin de l'Histoire (Paris, Flammarion, 1992). Le texte se présente comme une argumentation lancée à Samuel Huntington et son ouvrage, Le choc des civilisations (Paris, O. Jacob, 1997) paru en 1996, pour éviter, selon Hubert Védrine, la diffusion de ces idées. Suite...


Climat: Pour combattre le réchauffement climatique il faut s'attaquer à la source : la surexploitation de la planète », alertent des scientifiques

Nathalie Mayer Journaliste Futura Sciences Publié le 01/08/2021

Catastrophes climatiques, déforestation, émissions de gaz à effet de serre. Presque tous les signes vitaux de notre Planète sont dans le rouge, nous préviennent une fois de plus les chercheurs. Moins de deux ans après avoir déclaré l'urgence climatique, ils nous rappellent aussi comment il est possible de changer l'histoire, en luttant contre la cause profonde du changement climatique : la surexploitation de la Terre. Alors même que ce 29 juillet 2021, l'humanité aura déjà consommé la totalité des ressources que notre Planète peut générer en une année entière...

"À louer".Le Royaume-Uni ne sait plus quoi faire de ses magasins vides

COURRIER INTERNATIONAL - PARIS Publié le 17/02/2021 - 06:21
Un magasin vide photographié dans le centre de Londres, le 23 septembre 2020.  REUTERS/John Sibley
Dans les galeries marchandes britanniques, près d'un local commercial sur cinq était vacant au dernier trimestre 2020. La crise liée à la pandémie de Covid-19 a accéléré un processus déjà engagé avec les changements d'habitudes de consommation de la population.

30/07/2021

Population: 29 juillet. Jour du dépassement : nous sommes trop nombreux sur Terre.

Le planétologue et directeur de recherche émérite au CNRS Jean-Loup Bertaux était invité dans la matinale d'Europe 1 jeudi © Europe 1

Le temps est compté. Jeudi 29 juillet est le jour du dépassement de 2021. Et chaque année, la situation se tend un peu plus : les ressources de la Terre s'épuisent plus vite. Pour planétologue et directeur de recherche émérite au CNRS, Jean-Loup Bertaux, la maîtrise de la surpopulation est l'un des enjeux de cette course à la montre, comme il l'explique sur Europe 1, jeudi.

Il faudrait 1,7 fois la planète Terre pour absorber notre fonctionnement actuel. Ce jeudi 29 juillet, nous avons atteint le jour du dépassement, calculé chaque année par l'ONG Global Footprint Network. Cette date avait reculé l'an passé sous l'effet des confinements, mais elle revient cette année à son niveau d'avant la crise du Covid. Pour Jean-Loup Bertaux, "nous sommes trop nombreux" sur la planète

Climat: Le changement climatique est 20% plus rapide en Méditerranée

Source X Insights par Philippe Drobinski le 6 avril 2021


Philippe Drobinski, directeur de recherche au sein du Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD*) du CNRS et professeur à l'École polytechnique (IP Paris)
Avec les régions polaires, la Méditerranée est l'une des régions du monde les plus touchées par les effets du changement climatique. Les températures y augmentent 20% plus vite qu'ailleurs, et sont déjà supérieures de 1,5°C aux températures préindustrielles. Pour chaque degré gagné, on observe une hausse subséquente d'environ 4% des précipitations. Cette évolution a un effet paradoxal sur le climat : les précipitations deviennent plus extrêmes, et les périodes de sécheresse beaucoup plus longues – avec 10 à 30 % de précipitations estivales en moins.

Habiter le monde ou comment des lieux insolites invitent à repenser l'écologie

Les effets de l'urbanisation et du changement climatique convergent de manière dangereuse. Les villes sont fortement vulnérables aux changements climatiques et vont devoir s'adapter. Selon l'ONU, des centaines de millions de personnes dans les zones urbaines à travers le monde seront affectées par la hausse du niveau des mers, l'augmentation des précipitations, les inondations, les cyclones, les tempêtes plus fréquentes et plus fortes, les périodes de chaleur extrême et de refroidissement. Mais aussi les changements de vie en société comme le nouveau rapport au travail, à la société de loisirs, au bien-être, etc. Pourtant, à travers le monde, certaines villes déjà ont anticipé cette adaptation. Philippe Simay, dans son livre Habiter le monde (ARTE Editions), nous entraîne dans une épopée de l'habitat humain où l'homme a su s'approprier un espace pour y vivre en sécurité, en société et en harmonie avec l'environnement. « Car habiter c'est prendre soin du monde et de soi-même ».

Climat avaaz: Ce n'est plus du réchauffement climatique. C'est une fournaise.

Notre monde est en ébullition. Records de chaleur, méga sécheresses, acidification des océans: nous démolissons l'équilibre de la vie. Un million d'espèces sont déjà au bord de l'extinction.

D'ici 50 ans, 1,5 milliard de personnes pourraient devoir fuir des températures aussi chaudes que celles du Sahara -- 20 millions d'êtres humains sont déjà contraints à l'exode climatique chaque année.

Le désir de véracité nous porte à soupçonner les discours institutionnels par Etienne Klein via Polytechnique Insights

Etienne Klein, philosophe des sciences et directeur de recherches en physique au CEA. Vous avez parlé de l'importance de la bonne vulgarisation scientifique pendant la pandémie. Avons-nous manqué cette opportunité ? 



Étienne Klein. En un sens, oui. Pendant la pandémie, nous avons entendu de très nombreux scientifiques, mais nous n'avons guère entendu la science.

Pass sanitaire : « Son adoption en urgence montre la vitalité de notre démocratie »

ENTRETIEN. Pour Patrice Spinosi, avocat au Conseil d'État et à la Cour de cassation, l'extension du pass sanitaire ne présente pas de danger durable pour nos libertés.

« Dictature sanitaire », « Apartheid » …  Aucune comparaison ne semble assez forte , dans l'esprit des opposants au pass sanitaire, pour exprimer leur dégoût et leur inquiétude face à une loi qu'ils jugent fondamentalement liberticide. Mais leur indignation est-elle fondée ? Pour Patrice Spinosi, avocat au Conseil d'État et à la Cour de cassation, et spécialiste des droits fondamentaux, ce n'est pas le cas. Il nous explique pourquoi, selon lui, le pass sanitaire, pour liberticide qu'il soit, n'a que peu de chances de devenir permanent contrairement à d'autres lois, pourtant passées sans aucune levée de boucliers. Par ailleurs, le processus démocratique, dans l'introduction du pass sanitaire, a été parfaitement respecté. Il ne faut donc pas « se tromper de combat », selon Patrice Spinosi. Entretien.

Les gigantesques nuages cracheurs de feu se multiplient

Appelés pyrocumulonimbus, ils provoquent des incendies plutôt que des orages.

La semaine dernière, le laboratoire de l'US Naval Research a tenu une conférence de presse durant laquelle les scientifiques ont annoncé une multiplication de «nuages de fumée d'orage» ou nuages cracheurs de feu, rapporte Wired. En effet, à l'ouest des États-Unis et du Canada, des catastrophiques feux de forêts, exacerbés par le changement climatique, ont produit une éruption de panaches de pyrocumulonimbus, ces nuages de la famille des cumulus qui se forment au-dessus d'une source de chaleur intense, également connus sous le nom de pyroCb dans le dialecte scientifique.

29/07/2021

Réflexions sur la croissance de la population

taux de fécondité dans le mondeJe suis obsédé par la croissance de la population mondiale, par le changement climatique, par le pessismisme ambiant quant à la survie de l'espèce humaine, la collapsologie et les collapsologues. 7.8 milliards aujourd'hui, 9 milliards en 2035? 11 milliards en 2050? Mais les prévisions de l'ONU sont régulièrement revues à la baisse. La croissance exponentielle de la population mondiale s'arrêtera forcément, faute de ressources, de nourriture et d'espace. Quelle est la dynamique de la croissance des populations, très variable dans les différentes régions et populations de la planète.  Suite...

Volkswagen veut acheter Europcar.

Nous n'assistons pas seulement aux dernières années des voitures thermiques classiques mais aussi probablement à la fin du modèle (parfaitement stupide) de "ma voiture à moi tout seul" qui encombre les trottoirs pendant 90 % du temps. Une aberration totale, un gaspillage fantastique de capital et de ressources qui contribue puissamment à la destruction de notre environnement (même et surtout quand la dite voiture est électrique). Et les constructeurs le savent : demain ils loueront des services de mobilité au lieu de vendre des voitures... lu sur la page FB de Guillaume Duval