22/01/2021

La France doit-elle prolonger la durée de vie de ses réacteurs nucléaires les plus anciens ? 40>>>60 ans comme aux USA

La France doit-elle prolonger la durée de vie de ses réacteurs nucléaires les plus anciens ? C’est la volonté du gouvernement et d’EDF, qui a repoussé à 2035 la baisse de la part de l’atome dans la production d’électricité. L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a lancé en décembre 2020 une consultation pour encadrer cette possible prolongation des réacteurs.

Pour Bernard Laponche, physicien nucléaire, ancien du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives et cofondateur de l’association de scientifiques Global Chance, EDF n’a pas la capacité d’assurer dans les temps ces améliorations nécessaires à la sûreté. Il appelle à une fermeture anticipée de certains réacteurs pour pouvoir continuer à assurer le bon fonctionnement des autres.

Electricité: risque de blackout!

Concernant le risque de blackout électrique en période de grand froid, j'ai du mal à comprendre la position des anti-nucléaires et celle des tout renouvelables. La production et la consommation d'électricité doivent à tout moment être égales car pour le moment, nous n'avons pas le moyen de stocker l'électricité massivement. Les moyens de production doivent donc permettre la consommation maximum. Il faut donc des moyens largement supérieurs aux besoins de la consommation moyenne et minimum. Cela implique d'avoir des moyens pilotables suffisants: charbon, pétrole, gaz, hydraulique et nucléaire. Tous les pays européens ont fait le même choix, supprimer charbon, pétrole, gaz, développer les renouvelables - éolien et solaire - et compter sur leurs voisins pour les pointes en important de l'électricité sans doute en supposant que les pointes ne se déroulent pas en même temps partout. Le débat est donc lancé! idem pour le projet Hercule de séparation d'EDF en 3 entités.

Pour une politique disruptive du territoire : vers un nouveau pacte territorial national | par Jean Viard via Fondation Jean-Jaurès

La France est un pays qui entreprend régulièrement de grandes réformes territoriales, souvent à rebours de ses voisins et de l’histoire agronomique. Mais, depuis plus de quarante ans, on « bricole » des évolutions plutôt que de remettre à plat les choix précédents et d’y intégrer les nouveaux enjeux écologiques, collaboratifs, sociétaux, culturels et politiques. Face aux fractures que nous vivons, le moment est venu de faire à nouveau France par le territoire.

Cette note propose de chercher une pensée et une politique du territoire bâties sur notre nouvel art de vivre et de produire, en intégrant les migrations et les mobilités et dans le cadre de la COP21. Autrement dit, de considérer à nouveau le territoire de la République comme le grand livre de notre identité – ainsi qu’aurait pu l’écrire Fernand Braudel –, de notre mémoire et de notre avenir, et d’envisager une véritable révolution territoriale. Lire ....

21/01/2021

Quelle sécurité d'approvisionnement électrique en Europe à l'horizon 2030

La note d'analyse de France Stratégie (Service du Premier Ministre) intitulée « Quelle sécurité d'approvisionnement électrique en Europe à l'horizon 2030 » s'intéresse à une question très importante : l'impact de l'augmentation de la part des sources d'énergies intermittentes et de la diminution de celle des sources pilotables dans le mix électrique. 

Smart Occitania : rendre le réseau intelligent en milieu rural - L'EnerGeek

Ce mardi 19 janvier 2021, Enedis a présenté les conclusions de ses trois années d’expérimentation des technologies de réseau intelligent en milieu rural, dans le cadre de Smart Occitania. Au programme : réduction de la consommation, optimisation de la production et du stockage des énergies renouvelables, maintenance prédictive des infrastructures.    Suite via energeek.com

EDF : les organisations syndicales demandent à Emmanuel Macron de renoncer au projet Hercule - L'EnerGeek

Le projet Hercule, toujours en cours de négociations entre la Commission Européenne et le gouvernement français, prévoit de scinder EDF en trois sociétés distinctes, séparant en trois les activités du groupe : le nucléaire, les renouvelables, les barrages hydro-électriques. Craignant un démantèlement de l’énergéticien, qui fragiliserait son avenir, les quatre principales organisations syndicales d’EDF (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC) ont demandé, ce mardi 12 janvier 2021, au président Emmanuel Macron de renoncer à ce projet Hercule.    Suite sur  energeek.com 

Pour France Stratégie, les pénuries d'électricité seront permanentes en Europe d'ici 2030 - Transitions & Energies

A son tour France Stratégie, organisme de prévisions rattaché aux services du Premier ministre, met en garde contre la fragilité grandissante des systèmes électriques en Europe. Ils sont victimes d’une stratégie presque généralisée sur le continent qui consiste à ne cesser de diminuer les capacités de production électrique dites pilotables pour les remplacer par des renouvelables intermittentes et aléatoires. L’objectif, louable, est de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Mais il ne sera jamais atteint si les systèmes électriques sont incapables de répondre à la demande et de faire face à des besoins d’électricité qui ne peuvent qu’augmenter. En tout cas, à force de ne pas vouloir admettre les fragilités  créées par les renouvelables, France Stratégie prévoit qu’en cas de forte demande et de situations exceptionnelles, le système sera  incapable de faire face. Cela créera au mieux des pénuries fréquentes, des coupures de courant et au pire des black-out. L’Europe vient déjà d’échapper le 8 janvier dernier à un black-out et la situation devrait devenir encore plus difficile à gérer d’ici 2030. Avec tous les problèmes de sécurité que cela pose…

Xerfi Canal, la revue audiovisuelle de l’économie, la stratégie et du management

 Le revenu universel n'est-il pas en train de s'installer via les aides, APL  RSA et autres... dans le contexte difficile de la crise sanitaire

Le chômage (au sens BIT) serait-il un concept en voie de disparition. Et avec lui la quête du graal que constitue la recherche du plein-emploi. L’interrogation peut sembler saugrenue, tant le chômage de masse demeure une réalité depuis plusieurs décennies en France. Comment parler de fin du chômage, quand, au dernier comptage, le nombre de chômeurs inscrits à pôle emploi culmine en novembre à 3,6 millions et même à 5,6 millions lorsque l’on y ajoute les chômeurs de catégorie B et C qui sont en activité partielle.

The Great Reset: How to Build a Better World Post-COVID-19 | Klaus Schwab via Time

In the immediate months that followed the outbreak of the COVID-19 pandemic, the world as we knew it was turned upside down. Like most people, I was constrained to observing the situation from inside my home and the World Economic Forum’s empty offices, and I relied on video calls to know how others were doing.

Since those early moments of the crisis, it has been hard to be optimistic about the prospect of a brighter global future. The only immediate upside, perhaps, was the drop in greenhouse-gas emissions, which brought slight, temporary relief to the planet’s atmosphere. It shouldn’t have come as a surprise that many started to wonder: Will governments, businesses and other influential stakeholders truly change their ways for the better after this, or will we go back to business as usual?

Europe Has Plans for a Green New Deal. Poland Isn't Sure | TIME

It’s winter in The south of Poland, but the ground is clear of any snow, and the thick clouds don’t carry any precipitation. Instead, the skies have been darkened by a layer of smog. The culprit is coal, and if there was any doubt, it would be dispelled by the 50-mile drive across the countryside from historic Krakow to the industrial city of Katowice. Lining the highway, there are the coal-processing facilities, where the rock is cleaned and prepared for use. Smokestacks jut into the sky, marking the country’s coal-fired power plants. Even the homes, visible from the highway, have a faint gray-colored exhaust, the result of the coal being used for heat.

The Climate is Breaking Down. Architect Bjarke Ingels Has a Masterplan for That

Bjarke Ingels can sometimes sound like a mad scientist. “One thing I’ve learned a lot about over the past year is stone flour,” the 46-year-old Danish architect says over Zoom from his couch in Copenhagen. A mischievous smile spreads over Ingels’ tanned, boyish face as he explains: during the last ice age, glaciers ground rocks down into a fine, nutrient-rich substance, which stimulated flora and fauna in some parts of the world. Geologists are now investigating stone flour’s ability to bring life to infertile areas. “So say that in each container ship that sails across the oceans, you reserve four containers, fill them with stone flour and inject some when you cross a marine desert,” he says. As plants grow, they would draw down carbon from the atmosphere, reducing the greenhouse effect. “Then you can turn on the carbon-sucking capacity of the oceans.”

19/01/2021

How do human CO2 emissions compare to natural Co2 emissions? - JustPaste.it

e752d78aaa51f3e0f39dbe35a1cc00cb.png
 Numerous atmospheric physicists agree that the vast majority of atmospheric CO2 comes from natural sources:

 

Taux d'intérêts, dette et croissance Xerfi Canal Olivier Passet

Face à la montée brutale de l'endettement public, la crainte c'est toujours l'effet boule de neige. Où la hausse des primes de risque sur le marché et la dégradation de la notation font perdre le contrôle. Et cet effet boule de neige menace dès que les taux d'intérêts deviennent supérieurs au taux de croissance. A ce moment-là, la charge d'intérêt risque de s'emballer contraignant les pays à une austérité qui fait flancher la croissance et les piège dans un cercle vicieux.

17/01/2021

Transition énergétique : mission impossible | Contrepoints

 
Rappel : il est normal que les industriels de l’énergie éolienne défendent leur secteur, qu’on leur donne la parole, et qu’on les écoute. Il est moins normal que ces gens prennent les Français pour des imbéciles. Les responsables des syndicats d’énergie renouvelable (Solaire et éolien, pas biomasse et hydraulique, qui servent souvent à noyer le poisson dans les chiffres de production) sont des adeptes de la vérité alternative. Nous en avons déjà parlé ici.

Ghislain Deslandes, ESCP Business School - Au coeur de la tempête virale - Notes de lecture - xerficanal.com

Faudra-t-il à chaque fois une « bonne » catastrophe pour se remettre à penser ? Pour le philosophe slovène Zlavoj Zizek il ne fait aucun doute que c’est là ce que la crise de la Covid-19 a mis en évidence : seul un bouleversement de l’ordre du monde nous incite à en repenser l’organisation et les buts.

Bruno Le Maire, le pompier de la crise fait un sans-faute - Challenges

Avec lui, l’OPA sur Carrefour ne passera pas. Bruno Le Maire a pris des accents gaulliens, voire souverainistes, dans sa réaction au projet du groupe canadien Couche-Tard  de racheter le distributeur français. "Carrefour, c’est le premier employeur privé de France, c’est un chaînon essentiel dans la sécurité alimentaire des Français, a-t-il lancé sur France 5, le 13 janvier. J’ai vu, lors du premier confinement, à quel point la sécurité de l’approvisionnement, c’est vital pour nous tous. Le jour où vous allez chez Carrefour, chez Auchan ou chez Leclerc et qu’il n’y a plus de riz, qu’il n’y a plus de biens essentiels, vous faites comment ? La souveraineté alimentaire passe avant tout ". Le ministre de l’Economie menace donc de bloquer ce rachat via le décret sur le contrôle des investissements étrangers en France, qui exige son feu vert à ce type d’opération. La loi Pacte, promulguée en mai 2019, a opportunément élargi le champ de ce décret à la distribution alimentaire.

«Zemmour sur CNews», l'émission qui résume la transformation du paysage médiatique | Slate.fr

J'ai 62 ans, je suis blanc, je porte des costumes gris et me retrouve depuis un an au cœur de toutes les conversations du microcosme médiatique français. Qui suis-je?

Éric Zemmour sur CNews. L'objet de curiosité, de stupeur et d'indignation du moment est un journaliste, polémiste et essayiste qui évolue pourtant dans le circuit depuis plusieurs décennies et n'a rien d'un talent émergent. Pourquoi un tel succès, mesuré à la fois par la progression des audiences de la chaîne et par la place qu'occupe Zemmour dans les esprits, au point qu'on parle parfois de «zemmourisation» de ces derniers?

La fin du mythe de l’innocence américaine

L’assaut contre le Congrès de Washington s’inscrit dans la longue histoire des violences politiques racistes perpétrées aux États-Unis. Une histoire que les Américains ont préféré oublier, souligne ce chroniqueur noir du New York Times.

Les États-Unis ont connu un grand nombre d’épisodes de violence politique beaucoup plus sanglants et destructeurs que ce qui s’est passé au Capitole à l’incitation de Donald Trump le 6 janvier.

Bannissement. C’est la “big tech” qui a destitué Trump en premier

En privant Donald Trump de ses plateformes préférées, des entreprises privées comme Facebook, Snapchat, Twitter et consorts ont devancé les élus du Congrès et mis le locataire de la Maison-Blanche hors d’état de nuire, constate The Atlantic.

Quelques jours après les émeutes du Capitole du 6 janvier, il semble peu probable que le président des États-Unis, Donald Trump, soit démis de ses fonctions d’ici à la fin de son mandat, le 20 janvier, ou que le Sénat se prononce sur sa destitution [à temps].

Mais Trump est confronté à un châtiment plus curieux, absolu et emblématique du XXIe siècle : c’est le secteur privé qui a décidé de l’écarter.

11/01/2021

Quoi qu'il en coûte.... voilà la solution... Merci Xerfi Canal Laurent Faibis et Robert Boyer


 

Qui est Robert Boyer?

Olivier Passet, Xerfi - "Quoiqu'il en coûte" ? il faudra bien payer ! - Décryptage éco - xerficanal.com

voir tous les liens quoi qu'il en coûte
Combien de temps encore l’État français pourrait-il, quoi qu’il en coute, maintenir à flot les revenus de la sphère privée, et limiter la casse de l’économie réelle ? La résolution de la crise trouve aujourd’hui son issue dans la magie d’un argent gratuit qui permet à la France et à la plupart des États développés d’allonger des chèques sans les financer autrement que par la dette. Si l’on devait faire un bilan très sommaire de la facture de la crise au stade où nous en sommes, ce sont 400 milliards qui ont été injectés dans l’économie, entre les pertes de recettes fiscales issues de la crise, les trois plans d’urgence de 2020 et le plan de relance de 2021-2022. 400 milliards convertis en dette supplémentaire et dont la collectivité est redevable à terme. Il y a là une ombre inquiétante qui plane sur l’activité future. Car l’ardoise n’est pas effacée, elle est juste différée dans le temps, et les points de croissance sauvés à court terme risquent fort de se transformer en homéopathie de la rigueur qui grève les perspectives des 20 années à venir.

Jean-Pierre Robin: «Les “choses dures” qui hantent Macron et l’empêcheraient de se représenter»

CHRONIQUE - L’exécutif est contraint d’endiguer l’avalanche de crédits publics de 2020.

Un président ne devrait pas dire ça.«Peut-être que je devrai faire des choses dures dans la dernière année, dans les derniers mois parce que les circonstances l’exigeront, et qui rendront impossible le fait que je sois candidat (en mai 2022)», déclarait sans vergogne Emmanuel Macron le mois dernier dans un «entretien fleuve» sur le site Brut, consacré aux jeunes. Ce cocktail de parler vrai et de phrases sibyllines est détonnant. Le rôle d’un chef d’État serait-il d’instiller le doute et l’effroi chez ses concitoyens? À moins d’y voir un chantage, «moi ou le chaos»… Par Jean-Pierre Robin

La crise fatale de l'Etat face à la demande explosive de biens publics (santé, écologie, etc...) - xerficanal Olivier Passet

La crise sanitaire dévoile avec une acuité inégalée une de ces contradictions qui sont au cœur de la dynamique capitaliste. Ces contradictions qui font le lit des grandes crises qui ont jalonné son histoire, mais dont le dépassement est aussi le moteur de sa transformation. Elle révèle comme jamais le désire collectif de santé et la priorité des enjeux écologiques dans les préférences des agents. Partout, la protection de la vie humaine a pris le dessus sur la continuité des affaires, et partout l’enjeu environnemental s’est imposé comme moteur de relance.

10/01/2021

Derrière la suspension de Donald Trump sur les réseaux sociaux, des questions sur la régulation de la parole publique par des sociétés privées

INTERVIEW -
Georgie Courtois, avocat associé chez De Gaulle Fleurance & Associé, spécialiste du numérique et Jean-Claude Beaujour, avocat international et vice-président de France Amériques, ont répondu aux questions du «Figaro».

En prenant la décision de fermer de façon permanente le compte de Donald Trump, Twitter a frappé fort à quelques jours de la fin du mandat du républicain. Le compte du président des États-Unis, qui était son principal canal de communication, est l'un des plus influents des États-Unis avec 88 millions d'abonnés. Pour justifier sa décision, le réseau social pointe deux tweets datés du vendredi 8 janvier, qui peuvent « inciter à la violence » et qui enfreignent donc ses règles internes.

Éric Zemmour: «Comment la Grande-Bretagne a pris l’Union européenne à son propre jeu»

1973-2020... les Anglais voulaient seulement une zone de libre échange... ils ont obtenu gain de cause le 1/1/2021.
 
CHRONIQUE - En définitive, la Grande-Bretagne aura accès au grand marché européen sans droit de douane, mais le droit britannique ne sera pas soumis au droit européen.

Suspension du compte Twitter de Donald Trump : "Ça pose tout le problème de la puissance de ces réseaux sociaux géants", selon la Quadrature du net

Selon Benoît Piedallu, membre de la Quadrature du net, la suspension du compte Twitter du président des États-Unis est un exemple de plus de "l'emprise" qu'ont les réseaux géants sur la puissance politique.

La suspension du compte Twitter de Donald Trump "pose tout le problème de la puissance de ces réseaux sociaux géants", estime samedi 9 janvier sur franceinfo un des membres de la Quadrature du net, Benoît Piedallu. S'il estime "normal" de fermer le compte d'un président qui poste des messages "illégaux d'appel à la haine" et de "désinformation", il se demande pourquoi c'est "la décision de patrons d'entreprises privées".

Covid : avec le vaccin, pourra-t-on atteindre l'immunité collective dans les prochains mois ?

LA VÉRIFICATION
- Cette semaine, Olivier Véran, le ministre de la Santé, s'est déclaré optimiste pour atteindre ce seuil à partir duquel le virus ne parvient plus à circuler. Est-ce crédible ?

LA QUESTION. Avec le vaccin, la tentation est grande de croire que le retour à la vie normale sera pour bientôt. Comme l'a reconnu le premier ministre Jean Castex, la vaccination contre le Covid est la principale source d'«espérance» en 2021.

Bruno Retailleau: «En France aussi, il faut éviter la nouvelle guerre de Sécession qui s’annonce»

TRIBUNE - Ce qui vient d’advenir à Washington le prouve: les élites politiques doivent proposer au peuple un «contrat» qui réponde à leurs inquiétudes légitimes, ou la voie sera libre pour des démagogues irresponsables, argumente le président du groupe LR au Sénat.

Bruno Retailleau est sénateur de la Vendée et ancien président de la région Pays de la Loire.

Apocalypse cognitive - Gérald Bronner

Gérald Bronner est professeur de sociologie à l’Université de Paris, il est membre de l’Académie des technologies et de l’Académie nationale de médecine. Etant spécialisé en sociologie cognitive, ses recherches portent principalement sur les croyances collectives. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages comme Vie et mort des croyances collectives (2006), La Démocratie des crédules (2013) ou La Planète des hommes. Réenchanter le risque (2014), il publie cette semaine Apocalypse cognitive aux Presses universitaires de France. De façon claire et synthétique, il dépeint ce qu’est devenu ce qu’il nomme le «marché cognitif», ce flot d’informations et de contenus en tous genres qui inonde, en continu, les écrans et capte notre attention dans une proportion jamais atteinte jusqu’ici dans l’histoire humaine. Avec quelles conséquences? Suite via le Temps      et  Lire le Livre par Google livres

09/01/2021

Industries minières

La France a abandonné son histoire minière au cours de ces 30 dernières années. Et pourtant il nous reste toujours des ressources. Comme pour la concurrence urbanisation-agriculture-forêts, la même concurrence s'est exercée avec les mines. L’expansion des villes, le développement des infrastructures, l’agriculture et la conservation de la nature ont eu des effets préjudiciables sur l’espace disponible pour la  prospection et l’exploitation des ressources minérales. J'ai écrit ce billet avec des anciens collègues BRGM Y a t il encore place pour l'industrie minière extractive en France métropolitaine?

Je trouve aujourd'hui ce site de l'UE "Minland" qui confirme cette vision, cette fois au niveau de l'Europe entière. La réindustrialisation de la France doit avoir une composante renouveau des activités minières.

Chine: Le patron d'Alibaba Jack Ma n'a plus donné signe de vie depuis un discours critique de Pékin en octobre 2020.

"Disparition" de Jack Ma, fondateur d'Alibaba : "La Chine rappelle qu'elle peut dominer n'importe qui"

Etat de disgrâce
Alors qu'il était le deuxième homme le plus riche de Chine, le milliardaire Jack Ma n'a plus donné signe de vie depuis le 24 octobre après un discours critique à l'égard de Pékin. Une disparition qui interpelle tant le fondateur d'Alibaba est important dans le pays et interroge sur la situation des milliardaires dans un régime totalitaire.

Écossais, Anglais, notre destin est commun

La question de l’indépendance de l’Écosse, qui avait largement voté contre la sortie de l’UE en 2016, promet d’être l’un des sujets majeurs du Royaume-Uni post-Brexit. Dans une déclaration passionnée, ce journaliste anti-sécession insiste sur tout ce qui rassemblent les Britanniques. 

Je suis né Britannique et je resterai citoyen britannique jusqu’à mon dernier souffle.

L’étonnant risque de coupures de courant en France

La vague de froid qui s’abat sur la France met le réseau électrique sous tension. Les Français sont appelés à surveiller leur consommation, notamment ce vendredi 8 janvier. Une information qui a de quoi étonner dans ce pays grand exportateur d’électricité, relève la Tribune de Genève.Il fera froid ce vendredi 8 janvier. Avec un mercure attendu entre - 4 et - 4,5 °C, sous les normales de saison, les Français sont même priés de surveiller leur consommation d’électricité. Le réseau électrique est sous tension.Pour éviter toute coupure, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, RTE, conseille notamment de réduire la consommation de 7 heures à 13 heures en baissant le chauffage ou encore en décalant l’utilisation d’appareils électroménagers. La consommation française pourrait atteindre le haut niveau de 88 000 mégawatts. “Les marges de sécurité seront réduites”, explique RTE sur son site.

Le Royaume-Uni donne son feu vert à la relance de l'extraction de charbon

Le gouvernement britannique a ouvert la voie au développement de la mine de charbon métallurgique de Woodhouse Colliery, au nord-ouest de l'Angleterre. Le projet est critiqué par les organisations environnementales, qui estiment qu'il est contraire à l'objectif de neutralité carbone de Londres en 2050.

Le Royaume-Uni pourrait bientôt ouvrir une nouvelle mine souterraine de charbon. La dernière du pays avait fermé en 2015.

Trump à nouveau menacé de destitution

Isolé comme jamais depuis l’assaut du Capitole, qui a fait cinq morts mercredi, Donald Trump pourrait faire l’objet d’une nouvelle procédure de destitution, à onze jours de la fin de son mandat. Le président sortant a également perdu son porte-voix favori, avec la suspension définitive de son compte Twitter.Vendredi, deux jours après le violent assaut mené contre le Capitole par des partisans de Donald Trump chauffés à blanc, les couloirs du Congrès bruissaient des mots “démission” et “destitution”, alors que Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants, affûtait ses armes contre “un président déséquilibré”.

Violences à Washington L’Amérique n’a plus de leçon de démocratie à donner au reste du monde Courrier International

La gravité de l’invasion du Capitole par les supporters de Trump ne doit pas être sous-estimée, ni la puissance du message envoyé aussi bien aux amis qu’aux ennemis de la démocratie, partout dans le monde. À travers notre cinéma et notre littérature, nous faisons la promotion de la démocratie. Dans nos conférences et nos discours, nous parlons de la démocratie. Dans nos hymnes nationaux, nous chantons la démocratie. Nous avons des agences gouvernementales qui ne font qu’une chose : réfléchir sur les façons d’aider d’autres pays à devenir démocratiques, ou à le rester. Nous finançons même des organisations qui œuvrent dans ce sens. Mais l’arme de loin la plus décisive qu’ont jamais eue les États-Unis d’Amérique pour défendre la démocratie, pour défendre les libertés politiques, pour défendre les droits universels, pour défendre l’état de droit, c’est la force de l’exemplarité.

Qui est Camille Kouchner, l'autrice de "La Familia grande"? - Challenges

Un an après l'affaire Matzneff, Camille Kouchner brise le tabou d'un inceste, avec pour toile de fond "le microcosme des gens de pouvoir, Saint-Germain-des-Prés". "Beaucoup savaient et la plupart ont fait comme si de rien n'était", écrit ainsi la fille de l'ancien ministre Bernard Kouchner et de la professeure de droit Evelyne Pisier dans son livre La Familia grande, publié ce jeudi 7 janvier aux éditions du Seuil. Camille Kouchner y dénonce les agressions incestueuses qu'aurait imposées son beau-père, le politologue Olivier Duhamel qu'elle dépeint comme étant "un mélange de Michel Berger et d'Eddy Mitchell" à son frère jumeau quand il était adolescent, à la fin des années 1980.

07/01/2021

Alexandre Mirlicourtois, Chômage, défaillances d'entreprise : l'hécatombe est inévitable - Décryptage éco - xerficanal.com


 
Jamais la France n’a connu pire récession depuis la 2è guerre mondiale ; oui mais, rarement, la sinistralité des entreprises n’aura été aussi basse. C’est, à n’en pas douter, le paradoxe le plus détonant de la crise actuelle liée à la Covid-19 : d’un côté un PIB en chute libre (-9,2% en 2020 selon notre scénario) et de l’autre des défaillances en forte diminution : sur les 11 premiers mois de 2020, à peine plus de 29 000 dépôts de bilan ont été enregistrés, contre 47 654 en 2019, soit un recul de plus de 39%. En prenant comme base de comparaison non plus 2019, mais la moyenne des 20 dernières années, le reflux est plus marqué encore et atteint 42,3%. Mais l'hécatombe est inévitable ...  Source Xerfi Canal 

Farce tragique à Washington

« Voilà où ça vous a menés, les gars. » Il n’a pas dit cela calmement mais en criant, s’adressant à ses collègues républicains. Mitt Romney, sénateur de l’Utah, n’était pas le seul Américain hors de lui, ce mercredi 6 janvier, devant le spectacle de république bananière offert par Washington. Les mêmes expressions revenaient sur toutes les lèvres, journalistes ou congressmen, même à droite : « Le genre de trucs que l’on verrait en Irak », « un spectacle lamentable », « une honte aux yeux du monde entier », « du jamais-vu, même à l’époque du Vietnam », « la première attaque depuis que les troupes britanniques ont brûlé le Capitole en 1814 »… Suite par l'OBS 

Trump met le feu à Washington": les Unes de la presse française et internationale BFMTV

Les événements qui ont bousculé le coeur de la démocratie américaine ce mercredi occupent la première page des plus grands journaux du monde entier. Tour d'horizon."La démocratie assiégée", "le coup d'État de folie", "Trump met le feu à Washington": le "chaos" provoqué ce mercredi au Capitole par les partisans de Donald Trump fait la Une de la presse internationale qui en rejette la responsabilité sur le président sortant, accusé d'avoir encouragé la violence de ses partisans. Suite par BFMTV

La certification de la victoire de Biden empêchée par l'appel de Trump à ses partisans de se rassembler au Capitole

Des dizaines de milliers  de partisans de Trump avaient répondu à son appel à bloquer la cérémonie de certification de Joe Biden President Elect. Cet article de Challenges ne donne pas toute l'information....  Cliquer sur l'image...

Des centaines de partisans de Donald Trump ont pénétré de force mercredi dans le Capitole dans le but de faire annuler la défaite du républicain lors de l'élection présidentielle américaine, forçant le Congrès à suspendre la certification des résultats donnant le démocrate Joe Biden victorieux.

06/01/2021

«Nous ne concéderons jamais cette défaite», lance Donald Trump devant une foule de partisans

Les partisans du président ont bravé les consignes sanitaires pour une démonstration de force ce mercredi dans la capitale, au moment où le Congrès doit certifier sa défaite à la présidentielle. Le président américain a pris la parole devant eux.

«Nous ne concéderons pas cette défaite, ça n'arrivera jamais». Une nouvelle fois, Donald Trump a refusé de reconnaître sa défaite devant la foule de ses partisans rassemblés à Washington. Le président américain a pris la parole devant des milliers de personnes dans le centre de Washington, ce mercredi, pour une démonstration de force au moment où le Congrès doit certifier sa défaite à la présidentielle.

14 mai 2018 - 6 août 2018 - Le côté obscur de l'Empire américain - Herodote.net

Comme son lointain prédécesseur Andrew Jackson auquel nous l'avons comparé, Donald Trump bouscule les règles. En dénonçant l'accord sur le climat, l'accord avec l'Iran et les conventions internationales sur Jérusalem, il exprime les aspirations profondes de la majorité de ses concitoyens et met en place une politique impériale plus que jamais agressive...

17 juillet - 2 août 1945 - Conférence de Potsdam - Herodote.net

Le 17 juillet 1945 s'ouvre à Potsdam, au château de Cecilienhof, une conférence destinée à régler le sort de l'Allemagne vaincue. Dans cette petite ville proche de Berlin, connue pour avoir été la résidence préférée du roi Frédéric II, la conférence réunit les grands vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale.

Vu d'ailleurs. La presse étrangère déplore le "désastre vaccinal français"

Le ministre de la Santé français Olivier Véran devant la presse devant l'Hôtel Dieu à Paris, le 4 janvier 2021. PHOTO MARTIN BUREAU / POOL / AFPPublié le 05/01/2021 - 17:40
Le ministre de la Santé français Olivier Véran devant la presse devant l'Hôtel Dieu à Paris, le 4 janvier 2021. PHOTO MARTIN BUREAU / POOL / AFP

Face à la vague de critiques, le gouvernement français modifie sensiblement sa stratégie pour la campagne de vaccination contre le Covid-19. Pour la presse étrangère, la lenteur des opérations s'explique par les lourdeurs administratives mais aussi un climat de défiance qui entrave désormais la lutte contre la pandémie.

Macron rattrapé par a débâcle de la vaccination - Challenges

La crise faramineuse à laquelle doivent faire face tous les gouvernements pousse à l’indulgence. A l’exception de quelques pays bénéficiant d’une géographie leur permettant de fermer hermétiquement leurs frontières, ou de ceux qui sont dirigés par des régimes autoritaires, tous ont subi les assauts répétés du Covid. Quelle que soit leur stratégie. Ainsi, l’Allemagne, longtemps citée en exemple, se retrouve confrontée à une nouvelle vague hypermeurtrière. Mais les gouvernements font face avec plus ou moins d’efficacité.

2001-2020 - Notre Histoire pour le meilleur et pour le pire par Herodote

Cérémonie d'ouverture des jeux olympiques de Pékin, 8 août 2008 (DR)

À l’orée du XXe siècle, Poutine et Erdogan accédaient au pouvoir, la Chine populaire était accueillie dans l’OMC (Organisation mondiale du commerce), l’Union européenne se dotait d’une monnaie unique et les Américains étaient pour la première fois depuis près de deux siècles agressés sur leur propre sol

Combien de temps encore pour le quoi qu’il en coûte par Oliveir Passet Xerfi Canal

Scandale chez les Duhamel-Kouchner, la France intellectuelle accusée

Accusé d’inceste, le constitutionnaliste Olivier Duhamel a démissionné de ses fonctions lundi 4 janvier. Le livre à l’origine de l’affaire, à paraître ce jeudi, dépeint une des grandes familles d’intellectuels parisiens comme un tragique théâtre d’ombres et de lumières, écrit ce correspondant suisse pour qui un examen de conscience fait cruellement défaut dans une certaine élite française.

La vague de froid oblige les prix du marché britannique de l'électricité à un nouveau sommet

National Grid lance un appel urgent aux fournisseurs pour générer 524 MW supplémentaires de capacité électrique. Source The Guardian par Jillian Ambrose

La chute des températures et une baisse de la production d'énergie éolienne ont poussé les prix du marché britannique de l'électricité à un nouveau sommet et ont incité le National Grid à lancer un appel urgent aux fournisseurs pour qu'ils fournissent une capacité supplémentaire.

05/01/2021

Vaccination : Xavier Bertrand dénonce "une faute gravissime" d'Emmanuel Macron | LCI

Xavier Bertrand ne cache pas sa colère. Le président ex-LR de la région Hauts-de-France estime qu'Emmanuel Macron a commis "une faute gravissime" avec sa stratégie de vaccination qui "nous conduit inévitablement à l'échec", dans une interview au Parisien publiée lundi 4 janvier.  "Il devra s'en expliquer devant les Français", affirme le possible candidat de la droite à la présidentielle de 2022. Car "un échec, cela signifie que nous, Français, ne seront pas protégés contre la Covid, avec une vie économique et sociale qui ne reprend pas ses droits et un déclassement insupportable".   Suite par LCI   

Et Appoline de Malherbe écorche Macron

“Je veux trouver 11 780 votes” Trump enregistré tentant de renverser le résultat de la présidentielle en Géorgie

Le Washington Post a publié dimanche l’enregistrement audio d’une conversation téléphonique, la veille, entre Donald Trump et le principal responsable des opérations électorales en Géorgie. Le président américain exhorte ce républicain à “recalculer” le décompte des voix et à en “trouver” assez pour changer le résultat du scrutin dans l’État.

Comment les black blocs se sont emparés des rues françaises Courrier International

Ils ont infiltré les manifestations des “gilets jaunes”, et celles, plus récentes, contre la loi dite “de sécurité globale”. Pourtant les blacks blocs ne sont pas, à l’origine, un phénomène spécifiquement français. Mais ils ont trouvé dans l’Hexagone un terrain favorable. Décryptage.