vendredi, septembre 23, 2016

La philosophie face à la terreur : une lecture de Habermas et Derrida

Comprendre les liens entre les évènements terroristes du 11 sept 2001, du 7 et 9 janvier 2015, du 13 novembre 2015, du 14 juillet 2016, et de tous ceux qui se produisent tous les jours en Irak, en Syrie, au Pakistan, en Afghanistan, en Palestine et Israël, au Nigéria....

Le «concept du 11 septembre»: Dialogues à New York (octobre-décembre 2001) avec Giovanna Borradori Jacques Derrida et Jürgen Habermas
Il y a treize ans exactement, un événement majeur ébranla le monde occidental, un évènement échappant presque à toute tentative de rationalisation.
Comment présenter alors ce qui apparaît encore aujourd’hui comme un choc? Si, selon la formule hégélienne, «la lecture des journaux est la prière matinale de l’homme moderne», que penser d’un tel événement au lendemain du 11-Septembre? L’œuvre n’est pas chose aisée, et il faudra deux des plus grands philosophes de la fin du XXe siècle pour s’y atteler: Jacques Derrida et Jürgen Habermas.

Ce livre est largement évoqué dans le cours de Marc Crépon donné à l'ENS (2 heures) "La philosophie face à la terreur : une lecture de Habermas et Derrida" 

Plus sur le concept du 11 septembre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme mais je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.