lundi, septembre 26, 2016

La France prend position contre l'escalade militaire en Syrie soutenue par la Russie et l'Iran

Ayrault accuse sévèrement Moscou dans la crise syrienne | À la Une | Reuters


PARIS (Reuters) - La Russie et l'Iran pourraient devenir les "complices de crimes de guerre" à Alep s'ils ne changent pas d'attitude en Syrie, a déclaré dimanche le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

"Le régime de Bachar Al-Assad a manifestement fait le choix de l'escalade militaire, alors que chacun sait qu'il n'y aura pas d'autre solution au conflit en Syrie que politique", estime le ministre dans un communiqué, alors que le Conseil de sécurité des Nations unies doit se réunir ce dimanche à 15h00 GMT à New York pour parler de la situation à Alep, dont les quartiers est, tenus par les rebelles, sont durement bombardés depuis quelques jours.
"J'en appelle donc à ses soutiens, la Russie et l'Iran, à se ressaisir et à faire preuve de responsabilité en mettant un coup d'arrêt à cette stratégie qui conduit à l'impasse. Sinon la Russie et l'Iran seront complices des crimes de guerre commis à Alep", ajoute le chef de la diplomate française.
"Face à la gravité du drame en cours à Alep, il n'y a plus de temps à perdre pour sauver la population tant éprouvée de nouvelles souffrances. Il s'agit pour tous les membres du Conseil de sécurité d'un moment de vérité. Mon vœu le plus cher est que chacun soit à la hauteur de ses responsabilités", ajoute Jean-Marc Ayrault dans le communiqué du Quai d'Orsay.
De son côté, dimanche, le secrétaire au Foreign Office, Boris Johnson, a estimé que la Russie était coupable de la prolongation de la guerre en Syrie et pourrait avoir commis des crimes de guerre en attaquant un convoi d'aide humanitaire à Alep cette semaine.
Quant au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, il s'est dit samedi atterré par l'escalade militaire à Alep.
(Eric Faye pour le service français)
Source © Thomson Reuters 2016 Tous droits réservés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.