16/02/2020

Jean-Pierre Le Goff: «Affaire Griveaux, comment en est-on arrivé là?»

Figure importante de la vie intellectuelle française, Jean-Pierre Le Goff analyse les implications du choix de Benjamin Griveaux de renoncer à sa candidature à la mairie de Paris après la divulgation sur internet d’une vidéo privée à caractère sexuel. Le philosophe et sociologue juge scandaleuse la diffusion de cette vidéo et la qualifie d’«opération de déstabilisation politique». Il analyse la fabrique du ressentiment dans une partie de l’opinion, chauffée à blanc par la Toile et les réseaux sociaux. Il souligne les paradoxes d’une époque exhibitionniste, qui se prétend à la fois sans tabous et en quête de pureté, donc sans pitié pour les «fautifs». Et Jean-Pierre Le Goff souligne aussi la part de responsabilité d’une nouvelle génération de politiques qui ont cru habile de flatter ces nouvelles tendances de l’époque au lieu de s’y opposer.   Suite...

Can we go to carbon negative ie. absorbing instead of emitting? Yes we can!


Macron malade… de la macronite, via @LePoint Michel Richard –


Quand un défaut répété devient une maladie chronique, il faut nommer la maladie. Appelons-la, très simplement, la macronite, cette propension irrépressible du président aux débordements langagiers, dérapages ou formules malheureuses. Les exemples abondent de ses saillies qui heurtent l'opinion, choquantes ou reçues comme telles. Peu importe d'ailleurs si telle ou telle est instrumentalisée, comme ce « pognon de dingue » dont Macron ne s'afflige en fait que parce qu'il n'atteint pas le but que l'on attend de lui. Un pouvoir qui est mal compris a toujours tort.  Suite...

15/02/2020

Pierre Charon : « Si on continue comme ça, ça finira mal », via @LePoint

Pierre Charon est l'un des piliers de « l'ancien monde ». Directeur adjoint du cabinet de Jacques Chaban-Delmas à l'hôtel de Lassay, il fut ensuite un collaborateur proche de Jacques Chirac à l'Hôtel de Ville, d'Édouard Balladur à Matignon et de Nicolas Sarkozy à l'Élysée. Sénateur de Paris depuis 2011, il figurera en bonne place sur la liste de Philippe Goujon maire du 15e arrondissement de Paris, un baron de la capitale qui ne s'est pas rallié à Rachida Dati. Mais le dissident Charon en a vu d'autres…   Suite...

Plus Pierre Charon Wikipedia

14/02/2020

Arnaud Benedetti: «Le principal adversaire de Benjamin Griveaux, c’était lui-même»



lefigaro.fr par Paul Sugy

Arnaud Benedetti est professeur associé à l’Université Paris-Sorbonne. Il est rédacteur en chef de la revue politique et parlementaire. Il a publié Le coup de com’ permanent (éd. du Cerf, 2018) dans lequel il détaille les stratégies de communication d’Emmanuel Macron, ainsi que La Fin de la com’ (éd. du Cerf, 2017).
FIGAROVOX.- Que retenir de cette séquence de crise? Benjamin Griveaux avait-il d’autre choix que de se retirer?

13/02/2020

Cassandra's Legacy: Why do Societies Collapse? Diminishing Returns are a key Factor, a new Study Says

Why do civilizations collapse? It is a question that has been haunting the nebulous entity we call "The West" from the time when Edward Gibbon published his "Decline and Fall of the Roman Empire," in 1776. The underlying question in Gibbon's massive study was 'are we heading for the same destiny as the Romans?' A question that generations of historians have tried to answer, so far without arriving to answer on which everyone would agree.   Suite sur le Blog de Ugo Bardi.

Plus sur Ugo Bardi chimiste et universitaire italien.

La démocratie participative : entretien avec Loïc Blondiaux — Sciences économiques et sociales

Dans quelle mesure la démocratie participative est-elle susceptible de compléter et d'enrichir la démocratie représentative ? À l'occasion du festival des idées "La Chose Publique" organisé par La Villa Gillet à Lyon en novembre 2017, Loïc Blondiaux, spécialiste de la démocratie participative, nous a accordé un entretien autour de cette question. Le chercheur était invité à débattre avec Ulrike Guérot lors d'une table ronde animée par Sylvain Bourmeau sur la thématique de l'Europe participative, le 24 novembre 2017. 
 Suite... 

« Et si le ratio de mortalité du Coronavirus était de 18 % ? » L’édito de Charles SANNAT - Insolentiae

 En épidémiologie, il est possible de faire plein de calculs, appelés « prévalence », « incidence », « taux » ou encore « ratio ».
Quand vous avez 1 000 malades la 1ère semaine sur une maladie qui va mettre 3 semaine à vous tuer ou à vous épargner, vous ne pouvez calculer le taux de mortalité réel qu’à partir du moment où pour tous les cas, le cas est définitivement réglé soit par une guérison, soit par un décès. Il y a donc le taux de mortalité brut : nombre d’infectés sur nombre de morts, mais également lorsque l’épidémie est en cours, le ratio morts sur guéris qui vous donnera certainement une vision plus juste à instant « T ».   Suite... 

Direct Democracy ou Démocratie directe versus Démocratie représentative.

 As Americans watch the Brexit-related political turmoil in the United Kingdom, it is important to remember that the chaos there began in a form of direct democracy. When U.K. voters set in motion their exit from the European Union, they did so by voting directly on the so-called “Brexit” initiative. Normally, such major policy would have been initiated, deliberated and voted on by their elected officials in Parliament. The Brexit mess is an example of the disruptive potential of direct democracy, a practice that Americans have long believed leads to a healthier democratic society.  Read on... 

10/02/2020

La villa Corse de Nicolas Hulot; il y a 2 ans déjà... qui est plus écolo que lui?

.Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique, aurait-il des pouvoirs magiques ? Il aurait en tout cas réussi à faire varier la surface et la valeur de sa maison corse sans difficulté, relève Le Point. Dans sa déclaration de patrimoine, publiée en décembre dernier (2017) par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), Nicolas Hulot a assuré être le propriétaire d’une villa de 334 mètres carrés sur l’île de Beauté, implantée sur un terrain de 3 hectares. Sa valeur était alors estimée à 1.050.000 euros. Sauf que…

Les plus aisés, grands gagnants du quinquennat ? Pas si simple | Fondation IFRAP

L'OFCE - plutôt de gauche sur l'échiquier politique, en a remis une couche sur Macron président des riches... Une étude plutôt biaisée comme l'explique l'Ifrap, plutôt de droite sur l'échiquier politique... mais ces classements désuets sont de plus en plus idiots.

Suite via Ifrap

Démographie. Crise de la natalité : où sont passés les bébés ?

Depuis plusieurs décennies, la natalité recule dans de nombreux pays. Cette journaliste spécialisée dans les questions de genre et de reproduction analyse ce phénomène pour le New York Times et souligne que, si la baisse de la natalité traduit d’abord un progrès, elle témoigne aussi d’une faillite du capitalisme moderne, avec ses inégalités croissantes, son individualisme et son incapacité à régler la crise climatique.

Regardez "La désintégration de la cohésion sociale [Olivier Passet]" sur YouTube

Comment les emplois des classes moyennes disparaissent


 Voilà encore une étude à même d'expliquer en partie le mouvement de colère des Gilets jaunes, au-delà des simples facteurs conjoncturels, comme la politique d'Emmanuel Macron ou l'augmentation des prix du pétrole en 2018.
Dans un ouvrage* paru en mars, deux économistes du Centre pour la recherche économique et ses applications (Cepremap) ont étudié les variations de la structure de l'emploi en France entre 1994 et 2013 à partir des données annuelles déclarées par les entreprises sur leurs salariés. Leur conclusion est sans appel : les emplois à salaire intermédiaire (techniciens de niveau intermédiaire, ouvriers qualifiés et employés de bureau) ont reculé au profit des emplois à bas salaire, souvent dans les services, et des emplois à haute rémunération (notamment les travailleurs formés aux technologies qui possèdent des compétences dans le domaine des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques, surnommés « techies »).

electricityMap | Live CO2 emissions of electricity consumption

Je recommande vivement la consultation de ce site,  electricitymap.org - avec carte interactive - sur la production d'électricité et les émissions de gaz à effet de serre. Certes, l'électricité n'est qu'une part de l'énergie totale que nous consommons (22% en 2017).  et encore moins de ce que produisons, vu les pertes (15%).
Charbon pétrole et gaz sont encore les principaux contributeurs de la production d'électricité. Pologne 605gCO2/kWh; l'hydraulique  en Suède et en Norvège c'est 40gCO2/kWh; et nous en France avec le nucléaire  l'hydraulique et les renouvelables nous sommes à 39gCO2.   Tandis que l'Allemagne est à 167gCO2/kWh.   Supprimons le nucléaire et on reviendra à ça...   Suite....