Résultats des élections européennes, décryptages.


DÉBAT PRÉSENTÉ PAR KARIM RISSOULI A la suite du documentaire, deux jours après les résultats des élections européennes, Karim Rissouli propose un débat de 52 minutes en direct avec Dominique Méda, sociologue, Marion Van Renterghem, grand reporter et auteure de "Mon Europe, je t'aime moi non plus" (Éditions Stock), Emmanuel Todd, historien et Jean Viard, sociologue afin de comprendre au mieux les résultats de ces élections et d’en mesurer les conséquences pour l'avenir de l'Europe et la suite du quinquennat d'Emmanuel Macron.

A propos du déni du changement climatique. - Jean-Marc Jancovici


Journaliste, cela autorise d'inviter n'importe qui ?
« Savoir où est le bien et s'en détourner, il n'y a pas de pire lâcheté » – Confucius.
NB : ce qui suit ne vise pas tous les journalistes, comme certains commentaires laissés sur la toile le laissent entendre à tort (probablement écrits par des gens qui n'ont pas lu ce qui suit jusqu'au bout…). Ce texte vise un comportement bien particulier, et ne s'applique donc qu'aux journalistes qui ont, ou ont eu, ce comportement.   Suite...

Excellent papier de Nicolas Baverez - Réforme ou désintégration : les années décisives de l’Europe

6bf4eb2b51218d25832b0e9d62a00be0.jpgAlors que le centre de gravité du monde se déplace, l'Europe ne dispose que de cinq à dix ans pour rattraper son retard et devenir une grande puissance. NICOLAS BAVEREZ par le Point.
Un peu plus de soixante ans après sa fondation, l'Union européenne se trouve confrontée à une crise existentielle que résume parfaitement l'interrogation de Paul Valéry : « L'Europe deviendra-t-elle ce qu'elle est en réalité, c'est-à-dire le petit cap du continent asiatique ? Ou bien l'Europe restera-t-elle ce qu'elle paraît, c'est-à-dire la partie précieuse de l'univers terrestre, la perle de la sphère, le cerveau d'un vaste corps ? »  Suite...

Le travail et sa rémunération

8d85a4b9afeb20e7443f13f85f70c3a0.pngUn débat à trois Frédéric Taddei, Bernard Friot et Gaspard Koening.
C'est bien plus que le travail et sa rémunération! c'est tout le système humain:  production, échanges,  consommation... produire la nourriture, le logement, et assurer les conditions de vie... de la naissance à la mort. Je vois bien le système prôné par Bernard Friot... je le connais bien pour l'avoir vécu aux charbonnages comme lui fonctionnaire enseignant. Un salaire à vie au mérite, s'échelonnant de 1500 à 5000€/mois.  Sa référence, les 5.7 millions de fonctionnaires et les 14 millions de retraités disposant de revenus à vie, qu'il faudrait généraliser à tous.  Mais comment et qui établit le mérite et comment s'attribue-t-il  aux individus? c'est un système soviétique!  Je vois bien aussi le système prôné par Gaspard Koenig ..............le revenu de base ou revenu universel...
Ce débat à trois cerveaux est intéressant ... pour une soirée d'idées
Suite et voir la video...

La démocratie a-t-elle fait son temps?

L'Acropole d'Athènes par Leo von Klenze.

Le pire type de gouvernement - mis à part tous les autres - fait face à des défis de plus en plus difficiles. Quatre historiens réputés envisagent son avenir

Suite...

Des scientifiques avertissent l'ONU du décès imminent du capitalisme

Le capitalisme tel que nous le connaissons est terminé. Ainsi suggère un nouveau rapport commandé par un groupe de scientifiques nommés par le secrétaire général des Nations unies. La raison principale? Nous sommes en train de passer rapidement à une économie mondiale radicalement différente, en raison de notre exploitation de plus en plus non durable des ressources environnementales de la planète.  Suite...
C'est une traduction automatique...  je n'ai pas le temps de la parfaire.

Dire et écrire tout et son contraire au nom de la liberté de pensée et d'expression

C'est un syndrome de notre époque où grâce aux moyens modernes de communication, chacun se pense doté d'une intelligence exceptionnelle et peut ainsi commenter tout. Voici un texte de Jean-Marc Jancovici datant de 2010  qui s'en prend aux journalistes, à Claude Allègre, Vincent Courtillot, François Gervais et Al - les climato sceptiques ...  C'est long mais cela mérite le détour. L'argument c'est que la science du climat relève des sciences dures, que les publications des scientifiques sont soumises à un long processus de validation au sein de la communauté des scientifiques du même domaine... via les publications scientifiques.... et que la contestation par des non scientifiques de ce domaine n'est pas recevable.   Suite...

Sondages européennes 2019: ce que révèle le suivi des sondages à une semaine du vote

Plus qu'une semaine pour faire changer les choses. Dimanche 26 mai, un peu plus de 47 millions de Français seront appelés à désigner les 79 eurodéputés qui les représenteront pour les cinq prochaines années. Si la campagne des européennes commence à prendre, l'abstention a toutes les chances d'être la grande gagnante de ce scrutin.  Du côté des 34 listes en course, seule une petite poignée peut espérer envoyer des élus à Strasbourg et Bruxelles. Au regard de l'historique sondages, elles sont six à avoir de sérieuses chances d'y parvenir.  RN, LREM, LR, EELV, LI, et PS. Mais ce n'est pas le seul enjeu de cette première élection du quinquennat d'Emmanuel Macron.... Suite...

UN CLINICIEN NOMMÉ THIERRY DE MONTBRIAL SE PORTE AU CHEVET DU MONDE


L'Observatoire Géostratégique est une excellente publication mensuelle avec archives ... A recommander. En voici un article.
« Les hommes sont ce qu’est l’instant » (Le roi Lear, William Shakespeare). C’est le moins que l’on puisse dire de nos hommes politiques au regard vissé sur leurs téléphones « intelligents » et sur les chaînes d’abrutissement en continu, obnubilés par les folles promesses de l’intelligence artificielle (i.a.). Politique de l’instant, de l’émotion, de l’éphémère, de coup de gueule sans lendemain (du style, je n’admettrai pas, je ne veux pas), telles sont les principales caractéristiques des pompiers pyromanes qui nous gouvernent. Hommes politiques à courte vue qui ont succédé aux hommes d’État à la vision longue. C’est pourquoi, les individus de l’ancienne école, du siècle passé ne boudent pas leur plaisir lorsqu’ils ont le bonheur de retomber sur une analyse des rares penseurs qui osent encore s’exprimer à contre-courant de la doxa et des éléments de langage, nouvelle religion des temps modernes. Tel est le cas de Thierry de Montbrial qui éclaire utilement notre lanterne sur un demi-siècle de relations internationales.... Suite...

POLITIQUE ETRANGERE ET DIPLOMATIE : LES MOTS ET LES CHOSES… – Proche&Moyen-Orient.ch

Où nous en sommes aujourd'hui?
Un monde en pleine mutation que les dirigeants de la planète contemplent impuissants, commentent au lieu de peser sur ses évolutions futures.   Lire....

Faut-il se restreindre pour sauver la planète ?

 Certains écologistes sont partisans d'une limitation drastique des vols, imaginant même qu'un certain nombre serait attribué par tirage au sort. Certains ont déjà décidé de se passer de viande, de ne plus voyager en avion ou de ne pas avoir d'enfant. Si on veut que le monde soit encore « respirable » dans trente ans, faut-il obliger l'ensemble des citoyens à suivre leur exemple ? Le débat est ouvert.
  Suite...

Serge Papin : «Les évolutions de la société annoncent la mort de l'hypermarché»

Pourquoi l'empathie de Jacinda Ardern est un cas unique

Pourquoi nous ne voulons pas entendre ce que la science nous dit à propos de la crise du climat?

Il faut dire  que le GIEC est en retard sur l'évolution des études et connaissances scientifiques et les observations factuelles: fonte des glaces arctiques et antarctiques plus rapides qu'on le pensait, pertes massives de biodiversité, stérilisation des sols, migrations commencées faute de capacité de production de nourriture...  etc....  Le GIEC se focalise sur le réchauffement climatique ...  Le processus de construction des rapports du GIEC est forcément très long (peer to peer reviws) - la digestion de ces publications par les experts du GIEC et la formulation des rapports par l'ONU, sont édulcorés et le rapport final (tous les 7 ans)  est très politique en vue d'obtenir un consensus large des états... Mais pendant ce temps la science et les scientifiques ont continué d'avancer; et ce qui se dégage c'est que la vie et l'humanité sont en risque d'extinction - sixième extinction, rien de moins. Un grand nombre de scientifiques commencent à nous parler de résilience, c'est à dire comment survivre dans quelques îlots de la planète, comme après la disparition des dinosaures! Suite...

La grande distribution prend-elle ses responsabilités ? Evolution....

 Emblème de la société de consommation, les grandes surfaces concentrent encore aujourd’hui près de 65% des ventes de produits alimentaires en France. Mais face aux grands enjeux environnementaux et sociaux liés à l’alimentation, la grande distribution prend-elle ses responsabilités ?  Suite...

Européennes 26 mai: Union de la droite et du centreFrançois-Xavier Bellamy à Nice Matin le 3 mai... -


04.JPGSource Nice Matin 4 mai 2019 (2 pleines pages)...
Lors des rencontres - rédaction et lecteurs, les invités politiques ne rechignent jamais à avancer de quelques pas pour figurer au premier plan sur la photo. Lui, si. Bien que les sondages, qui ont fait passer les Républicains de 10 à 15 % en quelques semaines, lui soient de plus en plus favorables, François-Xavier Bellamy n'a pas encore attrapé la grosse tête....Suite...

Après le GRAND DEBAT: Pourquoi Macron campe sur ses positions - JustPaste.it

A la question " les propositions d'Emmanuel Macron vous ont-elles convaincu?" il y a  deux réponses possibles. Ou bien vous êtes un sympathisant LREM et la réponse est oui, ou bien la réponse est non. Jusqu'ici, rien d'anormal. Mais ce qui est moins classique, c'est la répartition des masses: un tiers de convaincus, deux tiers de (plus que) sceptiques. Mieux vaut donc satisfaire ses soutiens... Suite...

Qui sont vraiment les collapsologues ?

Illustration colorée montrant un homme vêtu de noir, de dos, face à une assemblée de personnages autour d'un feu de campQue recouvre exactement le terme « effondrement » ? Pourquoi n'a-t-on jamais autant parlé de ce sujet qu'au cours des derniers mois de l'année 2018 ? Et en quoi croient exactement les « collapsologues » ? Dans le dernier numéro en date de son magazine, paru en octobre 2018, Usbek & Rica a mené l'enquête avant d'organiser, quelques semaines plus tard, son Tribunal pour les Générations Futures sur le thème suivant : « Les collapsologues sont-ils dangereux ? ».... Lire la suite c'est fascinant.

How the Western Diet Has Derailed Our Evolution

dcbf537382e98a14488d61e33a9e6386.pngFor the microbiologist Justin Sonnenburg, that career-defining moment—the discovery that changed the trajectory of his research, inspiring him to study how diet and native microbes shape our risk for disease—came from a village in the African hinterlands.
A group of Italian microbiologists had compared the intestinal microbes of young villagers in Burkina Faso with those of children in Florence, Italy. The villagers, who subsisted on a diet of mostly millet and sorghum, harbored far more microbial diversity than the Florentines, who ate a variant of the refined, Western diet. Where the Florentine microbial community was adapted to protein, fats, and simple sugars, the Burkina Faso microbiome was oriented toward degrading the complex plant carbohydrates we call fiber.     Read on.... it's fascinating

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un pouvoir autoritaire (mars-avril 2019) - Acrimed | Action Critique Médias


Aux yeux de nombre d’éditocrates, Emmanuel Macron doit paraître bien ingrat ! Alors que sa campagne présidentielle a obnubilé et enchanté la plupart des grands médias, alors que ses réformes déclenchent des vagues d’enthousiasme dans les rédactions, alors que sa présidence est régulièrement qualifiée de « jupitérienne », alors que sa personne même, sous toutes ses facettes, suscite des appréciations louangeuses venues des quatre coins du monde médiatique, Emmanuel Macron fait la fine bouche : « J’ai fait beaucoup de couvertures parce que je fais vendre. Comme une lessive, rien de plus.... Suite...

Impôts, dépenses et services publiques, trouver le juste équilibre; le casse tête depuis toujours.

La crise des gilets jaunes a montré que notre pays avait atteint un niveau de ras-le-bol fiscal tel qu’une seule mesure – la hausse de la taxe sur les carburants – pouvait déclencher une vague de contestation et une crise sociale, comme rarement connue.

Avec les mesures de baisse d’impôts annoncées en fin d’année pour près de 11 milliards d’euros et le grand débat organisé depuis, on assiste à une sorte de concours Lépine de la réforme fiscale française plutôt que de s’attaquer au problème numéro 1 de notre pays: notre record en matière de dépenses publiques.

LREM versus RN c'est pas gagné.... ah les sondages... même Dupont Aignan les conteste.

LREM versus RN c'est pas gagné.... "Ça a gueulé". "Ils (les ministres) se sont fait cartonner". Le président les a même menacés. Il a dit en substance : "Si aux Européennes nous arrivons deuxième après le parti de Marine Le Pen il n'est pas sûr que le Conseil des ministres qui suivra se déroulera avec les mêmes têtes!" L'horreur on vous dit. Les lustres de l'Elysée ont tremblé. Némo, terrifié est allé se terrer dans le jardin. Et Brigitte a du administrer des calmants à son irascible époux. Le motif de cette colère : le président malgré ses efforts personnels reste extrêmement impopulaire. La faute à qui ? A ses ministres bien sûr ! Car, comme leur a dit Macron, ils ne sortent pas de leurs ministères pour faire sa promotion alors que lui s'est tapé 100 heures de débat ! "Bougez vous sinon" : tel était donc le message présidentiel qui a laissé les ministres pantelants.   Suite...

Faute politique à la Pitié Salpétrière ? Comment le gouvernement s’enferme dans le piège des Black blocs

Pour le ministre de l’intérieur, l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière aurait été attaqué lors de la manifestation du 1er-Mai, à Paris. Côté manifestants, il n'y avait que des gens désireux de s'abriter. Mais au-delà de la vérité sur ces événements, la stratégie des deux partis est claire : susciter le choc et l'émotion pour provoquer l'adhésion.... Suite...