mardi, septembre 27, 2016

Énergie infinie: fusion nucléaire; le soleil en bouteille


LONDRES; Au mois de décembre 2015, les dirigeants du monde vont se réunir à Paris à la Conférence des Nations Unies sur le Changement climatique, où ils tenteront (une fois encore), de négocier un accord mondial visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. En dépit du sentiment inévitable de déjà vu que partageront les négociateurs dans leurs efforts pour parvenir à un compromis, ils ne doivent pas baisser les bras. Quelles que soient les considérations politiques ou économiques, une chose est sûre : si les températures mondiales augmentent de plus de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels, les conséquences pour la planète seront catastrophiques.
Mais le défi ne sera pas résolu par la réduction des émissions. En effet, même si nous faisons la transition vers un monde plus propre d'ici 2050, nous aurons besoin de répondre à l'appétit insatiable d'une population mondiale en plein essor en l'énergie sur le long terme : un impératif auquel les énergies renouvelables à elles seules ne peuvent pas répondre. C'est pourquoi nous devons investir dès à présent dans d'autres technologies capables de compléter les énergies renouvelables et de fournir une électricité fiable pendant les nombreux siècles à venir. Et l'une des options les plus prometteuses est la fusion nucléaire : le processus qui alimente le soleil et toutes les étoiles. Lire la suite...

Source: Steven Charles Cowley, www.project-syndicate.org 

Plus: Actualités ITER

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.