Tuesday, December 13, 2016

Mondial Auto : Et si Peugeot était le premier constructeur à arrêter de vendre des voitures ?

"Le début d'une grande transformation..."

Carlos Tavares, président du directoire de PSA, semble avoir conscience que son groupe est en retard... ou quelque chose de ce type. Lors de la présentation de Free2Move il annonce la nouvelle marque comme "le début d'une grande transformation" pour le constructeur français avant d'ajouter "Nous savons que nous sommes un dinosaure, mais nous ne voulons pas disparaître." Du coup, le groupe se tourne vers les services.
Est-ce là une manière de compenser l'échec de la nouvelle marque DS qui ne semble pas trouver son public ? Difficile à dire au lendemain du lancement de Free2Move, mais c'est évident que, pour un constructeur français, c'est une première. La nouvelle marque ne va donc pas vendre des modèles ou des voitures mais... de la mobilité.


Acheter... la possibilité de conduire

Là où Peugeot, Citroën ou DS vendent la voiture, Free2Move veut vendre la possibilité de conduire. "On peut déjà acheter 30 ou 50 jours de voitures par an chez Peugeot" précise Brigitte Courtehoux, responsable des services connectés chez PSA. Avec Free2Move l'objectif est de pouvoir permettre aux Français d'acheter ce qu'ils préfèrent.

Pour ce faire, PSA a investi dans Koolicar et TravelerCar, start-ups spécialisées dans l'auto-partage... et dans Communauto, spécialisée dans le covoiturage. Un fonds d'investissement de 100 millions d'euros a été créé au sein du groupe qui vise, tout de même, un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros pour Free2Move en 2021.

Avec Free2Move, dont les contours ne sont pas encore très clairs, Peugeot se tourne donc vers un nouveau mode de consommation de la voiture. L'achat reste à l'ordre du jour mais les nouvelles générations et les citadins ont moins besoin d'une voiture tous les jours que de la possibilité d'en prendre une quand ils en ont besoin. La voiture du 21ème siècle ne sera plus possédée... elle sera conduite.

Source: economiematin.fr

No comments:

Post a Comment

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.