mercredi, décembre 28, 2016

Le chômage et la honte des gouvernants (2) – RussEurope Jacques Sapir



Le gouvernement, le Président de la République, et un ancien Premier-ministre, entonnent donc des couplets de victoire au sujet du chômage. On a montré l’imposture de la posture dans une précédente note. Il convient cependant d’aller plus loin. Suite...

4 commentaires:

  1. la solution sapir est la sortie de l'€ qui permettrait de repartir dans les dévaluations compétitives de notre monnaie avec le retour aux succès enregistrés depuis 40 ans et avant guerre...
    plus simple il est vrai pour des dirigeants qui pourraient retarder ainsi indéfiniment et confortablement les décisions qui fâchent!
    par ailleurs je n'ai encore entendu les cris de victoire cités? tout au plus un début de soulagement, peut être prématuré?

    RépondreSupprimer
  2. Parce que je lis régulièrement ce que Sapir écrit, comme aussi Alain Cotta (sortir de l'euro ou mourir à petit feu) ou encore Joseph Stiglitz ou Kemal Dervis sur l'Europe, http://bit.ly/2irhvYq et bien d'autres économistes.... ils ne préconisent pas d'utiliser les dévaluations comme fuite en avant et remèdes à l'inflation interne des prix et des coûts... Ils dénoncent la mauvaise conception de l'euro qui a conduit à une sous-évaluation de l'Allemagne et une sur-évaluation du franc.

    RépondreSupprimer
  3. oui mais le mal est fait et il n'est pas possible de revenir sur l'échange f/€.

    donc on reste dans l'€ avec la discipline ad hoc et les ajustements douloureux éventuellement nécessaires (fillon : voir son programme qui ne ménage que les plus riches libérés de l'isf et dispensés de participer à la couverture du "trou de compétitivité" laissé à une pointe de déficit en attendant godot) (ex hollande qui a mal vendu un dispositif relativement équilibré et peut être en train de fonctionner, à suivre avec valls?)

    ou on en sort avec marine qui ne semble pas avoir d'autre voie technique exprimée que le bon vieux système de l'autarcie b.o.f avec dévaluation et ses effets retour (faillite de l'état? flambée des taux du crédit france?) assez peu maitrisables.

    le reste ressemble à du bavardage d'économistes qui pensent encore que leur discipline pourrait être une science exacte, comme la météo.

    RépondreSupprimer
  4. Si la question de l'euro vous intéresse, je vous recommande cette video You Tube de l'Université Libre de Bruxelles, entre les deux Sapir: Jacques et André (ils sont homonymes seulement). Deux points de vue différents et souvent complémentaires. Lien.

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.