jeudi, décembre 29, 2016

L'Europe et les réfugiés en 2015; une crise de mémoire | IFRI

Si   l'Europe   est   la   première   destination   mondiale   des   migrations,   les  Européens  n’ont  pas  fait  des  migrations  un  élément  central  de  leur  récit commun,  à  la  différence  des  autres  grandes  sociétés  d’immigration  que sont les États-Unis, le Canada ou l'Australie. La  question  d’une  mémoire  européenne  des  migrations  peine  donc  à être  formulée.  L’une  des  raisons  tient  à  ce  que  le  sujet  reste  fortement associé à  la souveraineté et à l’identité  nationale des États.  En
conséquence,  les  perceptions  des  migrations  d’aujourd’hui  ne  s’enracinent pas   dans   la   réappropriation   d’un   passé   migratoire   commun   et   les Européens  ne  parviennent  pas  à  envisager  sereinement  leurs  diversités issues des migrations comme une part constitutive de leur propre devenir.  D’où  la  question :  comment  construire  une  mémoire  européenne  des
migrations qui ont fait le continent ?  Lire...

Plus sur les réfugiés en Europe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.