Thursday, December 08, 2016

Beaucoup de prix vont augmenter en 2017 | quid de nos autres dépenses?

Beaucoup de prix vont augmenter en 2017, année d'élections (*). Cela signifie que les producteurs des biens et services correspondants doivent répercuter les hausses de leurs coûts de production: achats de produits intermédiaires, coûts de leur personnels, taxes payées à l'état etc. .. Mais dans une société où  l'économie stagne à moins de 1.5% de croissance, cela signifie qu'à ceux qui croissent en prix et en production,  correspondent ceux qui décroissent en prix et en production. La conséquence pour ces derniers, c'est la mise au chômage d'une partie ou de la totalité de leurs personnels. L'économie ne peut  pas être stable comme le voudrait l'utopie; elle évolue sans cesse comme l'activité des hommes.

Jusqu'à présent on a toujours raisonné en termes de croissance de la taille du gâteau plutôt qu'en termes de son partage plus difficile à réaliser;  la marée montante lève tous les bateaux en même temps. Nous serions  aujourd'hui dans une situation de stagnation séculaire selon certains économistes.

Cette vidéo d'Alexandre Mirlicourtois de Xerfi-Canal est intéressante. Il prend comme indicateur le PIB par population active (les 15-65 ans) et sa croissance  et en fait la comparaison entre États-Unis,  Japon, Allemagne et  France. Selon cet indicateur, la France est en net décrochage. Un constat à postériori bien, sûr basé sur une statistique,  donc factuel, mais une interprétation qui est une opinion: la cause serait le choix de l'austérité pour s'aligner sur les vues de l'Allemagne depuis 2011. Toujours le même dilemme: déficit publique, dette, prélèvements, équilibre secteur publique secteur marchand...


(*)

No comments:

Post a Comment

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.