20/03/2020

«Testez les gens !» : l’OMS appelle à un dépistage massif du coronavirus - Le Parisien


Faut-il dépister massivement la population pour vaincre la pandémie de coronavirus? Alors que la France compte plus de 5 400 cas confirmés et 127 morts et réserve ses tests aux patients gravement touchés, l'OMS appelle à effectuer « un test pour chaque cas suspect » de coronavirus.

Il y a désormais « plus de cas et de décès dans le reste du monde qu'en Chine », a ajouté Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'OMS lors d'une conférence de presse à Genève, ce lundi, faisant état d'une « crise sanitaire mondiale majeure de notre époque ». « Nous avons un message simple à tous les pays : testez, testez, testez les gens ! », a-t-il répété.

Dépistages réservés aux cas potentiels en France

Selon le directeur de l'OMS, tous les cas suspects doivent subir un dépistage, sauf ceux présentant des formes légères du Covid-19, qui doivent être isolés.
Mais cette demande est-elle vraiment envisageable? Pour être dépisté en France, il faut soit que les symptômes soient graves, soit avoir eu un « contact étroit » avec un cas confirmé, ou avoir voyagé dans une « zone d'exposition à risque », en France ou à l'étranger, dans les quatorze jours précédents, rappelle le ministère de la Santé. « Il y a tellement de cas suspects qu'on ne peut pas dépister tout le monde », détaillait récemment Quentin Delannoy, médecin urgentiste à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, au Parisien.
D'après le dernier bilan officiel, plus de 169 710 cas ont été enregistrés dans 142 pays et territoires. Le nombre de morts s'établit à au moins 6 640. Le pays le plus touché est pour l'instant la Chine, avec 3 213 morts, puis l'Italie (1 809 tués), l'Iran (853 tués) et l'Espagne (297).

Source leparisien.fr avec AFP Le 16 mars 2020 à 18h49

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.