lundi, novembre 07, 2016

Point de vue: Réfugiés et Immigrants l’invasion... Stop !

Invasion de réfugiés entre réalités et préjugés

Source: Utopia56 bénévoles pour aider les réfugies

Où voyez-vous une invasion?  Si l’on regarde au  niveau  mondial,  quel  est  le pays qui accueille le plus de réfugiés ?
Eh bien figurez-vous que ce n’est pas en Europe ! C’est le Pakistan qui arrive en tête des statistiques  du  HCR  (l’Agence  des  Nations  Unies pour les réfugiés), avec 1,6 million de réfugiés,  suivi  de  l’Iran  avec  857000 réfugiés  et du Liban  qui en compte 856000. Le  Liban  accueille  178  réfugiés   pour   1000   habitants,  ce  qui,  rapporté  à  la  France,  donnerait  quelque  12  à  15  millions  de  réfugiés...  Or,  on estime à environ 165000 le nombre de personnes  disposant  du  statut  de  réfugié  politique en France (0,29 % de la population). C’est une goutte d’eau, nous sommes tout à fait en capacité de les accueillir.

Selon   le   gouvernement,   200 000    immigrés    sont    entrés    en  moyenne  tous  les  ans  en  France,  entre 2004 et 2012, soit moins que la moyenne  des  pays  de  l’OCDE.  Cela  représente  en effet chaque année 0,3% de la population  française en moyenne, contre 0,6% pour les  autres  pays  de  l’OCDE.  C'est  également  la  plus  faible  proportion  d'Europe,rapportée à notre population. Sur la même période,  60  000  immigrés  en  moyenne ont quitté le territoire chaque année.

On ne peut pas accueillir toute la misère du Monde, mais nous devrions avoir honte de ne pas participer à la solidarité mondiale.  On cite la fameuse phrase de Rocard "La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde" mais n’oublions  pas la deuxième partie de cette phrase , "mais elle doit en prendre sa part."

Les  chiffres officiels  de  l’évasion  fiscale   vont   jusqu’à des estimations de pertes de 50 à 80 milliards d’euros pour la France.  L’accueil ou le non accueil des réfugiés est  un choix de notre société.

Lire Guide de survie face aux préjugés sur les réfugiés
Estrosi Lepen Non aux réfugiés
Site Utopia56

1 commentaire:

  1. J'ai été un réfugié deux fois enfant avec mes parents; une fois en Angleterre en mai 1940; une autre fois en Amérique en 1941. Je sais les difficultés auxquelles ils furent confrontés; et je sais aussi l'accueil qu'ils reçurent. La couleur de peau, l'origine ethnique et la religion ne furent pas pris en compte.

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme mais je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.