Friday, January 13, 2017

Présidentielles 2017: la course de bidets continue

A gauche, course  à sept hier soir. Mais qui passera le poteau comme le seul candidat de cette gauche là?  L'analyse des médias.

A droite Fillon tente de se remettre en selle pour reprendre la tête de la course

Plus à droite, Marine LePen tente d'avoir le soutien de Trump avant de reprendre le départ.

Plus à gauche, le joker de la vraie gauche, Jean-Luc  Mélanchon (JLM) veut caracoler en tête

Et parmi tous les bidets de cette course "en marche", Macron se tient (au juste) milieu. Voir ses positions et propositions sur tous les sujets.  (un site très intéressant qui explique peut-être le ralliement de Jean-Marie Cavada et de Corinne Lepage) en attendant d'autres. Mais Serge Federbusch le raille dans Contrepoints.

2 comments:

  1. Pris en tenailles entre Emmanuel Macron sur la droite, et Jean-Luc Mélenchon sur la gauche, la primaire organisée par le parti « socialiste » n’a plus de sens depuis longtemps, car ses candidats sont incapables d’articuler une véritable vision des problèmes politiques, un programme cohérent, une image différente de la décomposition hollandiste, quand il ne sont pas tout simplement incapables… Cette primaire ne sert à rien, même si elle sert à certains, et permet de flatter les égo d’autres. C’est typiquement le genre de non-événement qui attire tellement les médias car il les dispense de parler des véritables sujets. Nous allons donc devoir souffrir les cris et les glapissements de cette primaire. Un conseil : éteignez donc votre téléviseur… Voir l'analyse complète de Jacques Sapir.

    ReplyDelete
  2. toujours très constructif le sapir, mais il est clair que les candidatures des principaux acteurs de l'esprit détestable qui a marqué à gauche le quinquennat hollande ont un coté surréaliste.
    de là à promouvoir la cohérence du transfuge mélanchon, de ses outrances et de ses 12/15 % d'intentions de vote inutiles ...
    et à oublier d'où viennent les acteurs de droite!

    difficile à ce jour de ne pas sombrer dans le pessimisme, avec ses effets délétères sur société et économie.

    ReplyDelete

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.