mardi, janvier 17, 2017

Economie : pourquoi François Hollande a échoué - Guillaume Duval Alternatives économiques


Ainsi donc, ce n'est pas François Hollande qui défendra le bilan du quinquennat lors de l'élection présidentielle. Ce bilan reste cependant au cœur des débats de la primaire organisée par le Parti socialiste tandis que la droite comme l'extrême droite ou la gauche de la gauche continuent de le dénigrer. Alors, la France et les Français se portent-ils mieux qu'il y a cinq ans ? Un petit peu, mais pas suffisamment, notamment sur le terrain du chômage et de l'emploi.
Pour comprendre où nous en sommes aujourd'hui, il faut remonter jusqu'à la crise de 2008. A ce moment-là, l'économie française avait mieux résisté que les autres : la récession a été quasiment deux fois moins marquée en France qu'en Allemagne ou au Royaume-Uni. La résilience de l'économie française a aussi été remarquable en 2010, lors de la crise de la monnaie unique. L'économie allemande a, elle aussi, tenu le choc, mais si l'Hexagone avait à ce moment-là suivi la pente des économies grecque, espagnole, portugaise ou encore italienne, l'euro n'existerait sans doute plus depuis longtemps. En devenant le « consommateur en dernier ressort » de l'Europe, la France a sauvé l'Union. Suite...

2 commentaires:

  1. Là on touche le fond soit de la mauvaise foi, soit de l’ignardise économique la plus vile. La France y est présentée comme une héroine européene pour avoir eu le courage de consommer (et donc sauver les autres via ses importations massives de produits.. à crédit) et de maintenir ses nouveaux élévés de salaire (au lieu d’embaucher..) quand ses voisins plongeaient volontairement dans une austérité imbécile ! L’article salut par ailleurs les efforts faits par la France « avec une rare constance » pour baisser au même moment ses dépenses publiques !!!on saura probalement où et quand dans un prochain article. Notre grand malheur et celui de Hollande dans la foulée, c’est donc d’avoir tenté « en force » une politique « de libéralisation » (on a échappé de peu à « ultra libéralisation ») de l’économie française avec la loi travail et le pacte de responsabilité… Vraiment il faudrait faire encadrer cet article qui est l’exact parangon de la pensée économique socialiste la plus débile et dramatiquement inquiétante pour espérer enfin remettre au moins à niveau notre pays.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Gaston6. Je vous trouve bien excessif dans votre humeur... J'ai bien du mal à exercer le même esprit critique que vous sur tout et toujours dans le même sens - LOL; pourtant je croyais que j'étais un libéral au sens de Ludwig von Mises! Je vous suggère de partager mes lectures de Xerfi Canal, de ce jour. Amitiés

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme mais je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.