À la une de l’hebdo. Amérique latine, pourquoi ça craque

 Courrier international explique ses choix éditoriaux, les hésitations et les débats qu’ils suscitent parfois dans la rédaction. C’est l’Amérique latine, où la colère gronde de l’Équateur à la Colombie en passant par la Bolivie, qui s’est imposée à la une du numéro en kiosque ce jeudi 28 novembre.Il a suffi d’une image, celle de militaires déployés à Santiago dès le début des manifestations contre la hausse des prix du métro, le 18 octobre, pour que nous mesurions à quel point la situation au Chili avait atteint un stade critique. “Nous sommes en 2019, et j’écris pendant un couvre-feu. Un mot d’une autre époque, d’une période que le Chili croyait avoir dépassée pour toujours. La dernière fois que les militaires ont patrouillé dans Santiago pendant un couvre-feu, c’était en 1987 [Pinochet était encore au pouvoir]”, s’était ému d’emblée le journaliste Daniel Matamala sur le site de CNN Chile.      Suite...
Chaque semaine, 

1 commentaire:

  1. This web site definitely has all the information and facts I wanted about this
    subject and didn't know who to ask.

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.