mardi, mai 30, 2017

Affaire Karachi: Édouard Balladur mis en examen


Édouard Balladur a été mis en examen par la Cour de justice de la République (CJR) dans le volet ministériel de l'affaire Karachi, selon les sources des agences de presse AFP et Reuters, qui confirment une information du Canard Enchaîné.

L'ancien premier ministre est soupçonné d'avoir financé une partie de sa campagne présidentielle de 1995 grâce à des rétrocommissions sur des contrats d'armement. Entendu hier par la commission d'instruction de la CJR, Édouard Balladur, 88 ans, a été mis en examen pour "complicité d'abus de biens sociaux et recel".

Dans un communiqué transmis à l'AFP, Édouard Balladur a annoncé avoir "demandé à ses avocats de contester cette décision devant la Cour de cassation". "La décision de la commission d'instruction ne tire aucune conséquence de la validation du compte de campagne par le Conseil constitutionnel en octobre 1995, non plus que de l'ancienneté des faits, vieux de vingt-trois ans", estime l'ancien rival de Jacques Chirac.

L'enquête sur l'attentat de Karachi en 2002 (15 morts, dont 11 Français) avait conduit les juges sur la piste d'un financement occulte présumé, dont aurait bénéficié l'ancien premier ministre, alors candidat à la présidentielle de 1995, en marge de la signature d'un contrat d'armement avec le Pakistan en 1994.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.