dimanche, octobre 30, 2016

Usine d'alumine de Gardanne: le dossier complet des boues rouges rejetées en méditerranée

Comment combiner économie industrielle et écologie.  

Le procédé Bayer de production de l'alumine est un procédé d'extraction de l'alumine, oxyde d'aluminium pur Al2O3 à partir de la bauxite. La bauxite traitée à Gardanne, originaire de Guinée, contient environ 50% d'Al2O3; il faut donc 2t de bauxite pour produire 1t d'alumine et 1tonne de résidus appelée boues rouges. Elles sont rejetées dans les calanques de Cassis depuis 60 ans.
Les boues rouges concentrent grosso modo en multipliant par deux, la teneur en minéraux divers qui constituent la bauxite. L'industriel avait jusqu'en 2015 l'autorisation de les rejeter en mer; après, les rejets en mer devaient cesser. L'industriel a investi tardivement dans un système de filtres presse pour séparer solides et liquides. Les solides sont stockés sur un site de Gardanne. Les liquides continuent d'être rejetés en mer sans traitement et l'industriel a obtenu l'autorisation de le faire durant 6 ans. La séparation solides/liquides ne constitue pas un traitement mais une séparation physique. La concentration en minéraux constituant la bauxite subsiste dans chaque phase.

La partie solide est appelée Bauxaline marque déposée par l'industriel - aujourd'hui Alteo - qui espère en faire la commercialisation pour fabbriquer des produits de BTP (tuiles, biques...); mais l'inocuité de ces produits n'est pas encore assurée et fait l'objet de controverse. Le délai supplémentaire de 6 ans pour les rejets liquides a été conditionné à  l'engagement d'Alteo d'en assurer l'inocuité environnementale  par rapport à des normes. Voir la vidéo de Public Sénat par Daily Motion.

Plus: Tous mes liens sur Gardanne 
Boues rouges : gros scandale écologique en Méditerranée
Rejet des boues rouges Question d'actualité au gouvernement n° 0806G de Mme Mireille Jouve (Bouches-du-Rhône - RDSE)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme mais je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.