samedi, octobre 08, 2016

Fallait-il « sauver » Alstom ?

Fallait-il « sauver » Alstom ? 700 millions d’euros : sauver Alstom aura un coût. Mais rien n’est vraiment réglé.

La facture est astronomique pour « sauver Alstom » Pour préserver 400 emplois sur un site industriel pendant un an, et alors que les 400 employés auraient pu être recasés sur un autre site, l’État dépense 700 millions d’euros pour l’achat de 15 motrices TGV, soit 1,75 million d’euros par poste de travail ou encore plus prosaïquement 110 ans de SMIC par salarié. Plus de motrices TGV pour sauver Alstom ? Lire la suite...

Plus: Dans un sondage Odoxa pour franceinfo révélé vendredi 7 octobre, plus de deux tiers des Français estiment que le sauvetage par l'État du site d'Alstom à Belfort est une décision électoraliste et inefficace sur le long terme. Voir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.