Thursday, November 28, 2013

Inversion de la courbe du chômage...


Le nombre de chômeurs a reculé de 20 500 en octobre, et de 10 500 sur trois mois. Une bonne nouvelle pour le chef de l’Etat qui, en dépit de sombres prévisions et d’une multiplication des plans sociaux, a réaffirmé sa volonté d'inverser la courbe du chômage, tout en nuançant son échéance.

Le transport de messagerie Mory Ducros plus de 5 200 emplois menacés, La Redoute 700, le volailler Tilly-Sabco des centaines, tout comme Gad ou encore le fabricant d'électroménager FagorBrandt, sans oublier PSA… Depuis le début de l’année, la liste des plans sociaux et autres faillites ne cessent de s’allonger, assombrissant chaque jour un peu plus l’horizon sur le front de l’emploi. Pourtant, une éclaircie est apparue hier dans de ce ciel bien orageux.

La bonne nouvelle est tombée à 18 heures avec la publication des chiffres du chômage du mois d'octobre. Pour la première fois depuis avril 2011, il a en effet baissé, et cette fois-ci, point de bug dans les relances par SMS des chômeurs, qui avait en août dernier artificiellement gonflé les sorties de Pôle emploi. Ainsi, le mois dernier, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité (catégorie A) a diminué de 0,6 %, soit de 20 500, ce qui fait tomber le nombre de chômeurs à 3 275 200, son plus bas niveau depuis le mois de mai 2013.

Dans ce contexte, le chef de l’Etat s’est félicité de ce « premier résultat acquis  » et a estimé que « les chiffres publiés confirment que la bataille pour l’emploi peut être gagnée  ». Toutefois, l’exécutif prend grand soin de ne pas crier victoire après cette embellie. De fait, comme l’a souligné l’Elysée et le ministre du Travail, le vrai combat n’est pas tant de voir le chômage baisser avant ou après décembre que de l’inscrire dans un recul durable. Or, l’étude détaillée du marché de l’emploi montre à quel point le chemin en la matière reste long, alors que les destructions d'emplois se multiplient dans l’Hexagone et que les prévisions économiques pour 2014 de l’OCDE, de l’Unedic ou bien encore de la Commission européenne, sont sombres.
... Voir ou revoir l'émission.
En savoir plus.
- actualité chômage

No comments:

Post a Comment

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.