lundi, février 22, 2016

Puisque Facebook est un merveilleux moyen d'échange entre les individus et les familles, je continue

Puisque Facebook est un merveilleux moyen d'échange entre les individus et les familles, je continue. Que mon âge canonique m'autorise, avant de passer dans les oubliettes de l'histoire, jeté par le grand faucheur. J'ai toujours tendance à parler de ma famille paternelle, macho que je suis; mais celle de ma famille maternelle mérite aussi d'être narrée. Mon grand-père émigra aux États-Unis la première fois en 1908, il avait 23 ans, donc né en 1885. Il partait là-bas après son service militaire de 4 ans à l'époque effectué à Saint-Omer où il avait rencontré ma grand-mère et il lui avait fait un enfant hors mariage (je crois mais n'en suis pas sûr, car c'était horreur à l'époque). Il partait parce que le gouvernement distribuait des terres aux migrants pour développer l'ouest americain - dans le Dakota du Sud; des terres fédérales qui avaient été prises aux Indiens. C'était le Homestead Act de Lincoln datant de 1862. A l'époque le président des États-Unis déclarait "un bon Indien est un Indien mort"; mais les historiens sont divisés sur cela. On distribuait 160 acres (#40 hectares) à la condition d'exploiter la terre pendant 5 ans. Mon grand-père s'inscrivit donc pour cela. Il revint en France en 1910 pour y retrouver ma grand-mère et ils partirent tous les deux. Leur fils resta avec ses grand-parents à Saint-Omer, mais il les rejoignit en 1922 il avait 17 ans, donc né en 1905. En 1915, les 5 ans écoulés, mon grand-père obtint la propriété de cette terre. Sa femme travaillait la terre; lui travaillait dans les mines. Leurs noms, lui, celui de son épouse et de leur fils figurent sur le wall of honor sur l'Ile d'Ellis Island au pied de la statue de la Liberté sur le panneau 708 [lien]. Ma mère est née là-bas en 1911, et par elle j'ai eu à ma naissance la nationalité américaine. Je suis donc tri national, Français d'abord, Anglais et Américain ensuite avec passeport et certificat en mains; mais rassurez vous, je paie beaucoup d'impôts en France!

1 commentaire:

  1. Pierre, si je compte bien, tu pourrais accomplir trois actes de terrorisme avant de devenir apatride !!!. Plaisanterie à part, je croyais que pour garder la nationalité US il fallait payer ses impôts aux USA : d'après ton récit ce n'est évidemment pas le cas...

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.