Sur les déchets nucléaires... inévitables... que faire?

Compactés, vitrifiés, bétonnés, enchassés dans un conteneur en acier… Les déchets nucléaires dits « de moyenne et haute activité à vie longue » constituent un incontournable dès lors que l’on s’interroge sur la place de l’énergie nucléaire dans le mix énergétique. Ceux-ci, contrairement à nombre de déchets toxiques (métaux lourds, par exemple) ont le bon goût d’avoir une dangerosité qui décroît continuellement au cours du temps. En  revanche, des niveaux modestes ne sont atteints qu’après des durées relativement longues, en dizaines ou centaines de millénaires. Il n’est pas physiquement possible de mettre fin à leur existence – y compris en arrêtant d’en produire, car cela sera sans effet sur la grosse quantité déjà produite. Ne sont donc envisageables que deux issues : accélérer leur décroissance, ou les isoler du monde vivant le temps que celle-ci opère naturellement. Soit en les confinant, soit en les éloignant, éventuellement, les deux.  Suite...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.