21/10/2017

Situation de l'énergie en France: Transition énergétique, réduction du nucléaire, accroissement des renouvelables et véhicules électriques dans le transport

La France présente un mix électrique particulièrement sobre en carbone en raison du rôle clé de l’énergie nucléaire. Cependant, une grande partie de son parc nucléaire arrive en fin de vie. C’est dans ce contexte que le pays s’est lancé dans une transition énergétique ambitieuse : en développant un nouveau cadre de gouvernance, la France s’est posée en précurseur mondial avec une stratégie nationale sobre en carbone, la mise en place de budgets carbone, une trajectoire de tarification du carbone et des projets d’investissements dans le secteur énergétique. Suite...
 Plus: Le rapport à l'AIE  2017 (13 pages pdf)
et le site de l'AIE pour les statistiques
 Chiffres clés 2015:  énergie primaire en millions de  tonnes équivalent pétrole 246.5 Mtep - énergie finale 145 Mtep transports 30% (dont 58% sont du pétrole),  industrie 26%,  résidentiel 25%
Électricité 564TWh  dont 78% nucléaire, 6% combustibles fossiles, 16% renouvelables  et 7MWh/habitant.

1 commentaire:

  1. C'est Alain Clerc qui m'a lancé dans ce sujet intéressant. Avec son intervention de dernière minute lors de la réunion de mi mandat de Callian le 13 octobre et par son site http://routelec.fr
    Les transports c''est 30% de la consommation d'énergie finale en France en 2015 et c'est 100% fossile. Le défi de la transition c'est d'électrifier les transports routiers - véhicules électriques et notamment les poids lourds.

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.