mercredi, octobre 11, 2017

Pétition Jacques Sapir

J'ai signé la pétition pour Jacques Sapir sur Change.org; pour que son carnet RussEurope soit réintégrée  dans  le site hypotheses.org... Sans le regretter parce que ça sent la censure dans les milieux académiques, je pense qu'il y a là de la confusion.


Jacques Sapir peut publier sa pensée comme il le veut sur n'importe quel support choisi par lui: blogger, wordpress, overblog... il y en a des centaines. Jacques Sapir est sur radio sputnik tous les 2 jours avec une chronique toujours intéressante et une discussion avec deux invités spécialistes du sujet traité.

Jacques Sapir est d'origine russe par son père Michel Sapir; il a commencé comme professeur d'économie à Saint-Amand les eaux près de Valenciennes. Il a  enseigné au Haut Collège d'économie à Moscou de 1993 à 2000. Il enseigne actuellement à l'École économique de Moscou (ru) (Moskovskaïa Chkola Ekonomiki) en même temps qu'à l'EHESS de Paris.. Ses positions contre l'euro,  ses positions contre Hollande durant son mandat.... ont fait de lui une cible du Décodex du monde, tout comme les crises d'Olivier Berruyer, ceci en raison de positions favorables à la Russie.

J'aime lire et découvrir des gens qui nous donnent leurs idées ou qui relaient des idées. Car ce sont les idées dont nous avons besoin pour continuer notre parcours d'humaine et éviter si possible l'effondrement global.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.