jeudi, juin 11, 2015

BCE: sur la politique monétaire suivie par la BCE pour faciliter la croissance, l'activité et l'emploi en zone euro et en Europe.

Oui, la reprise est là. La croissance repart dans la zone euro y compris et surtout dans les pays qui ont le plus souffert de la crise, à l’exception de la Grèce. Mais c’est une reprise qui doit être consolidée car elle est récente et reste fragile. D’abord elle est tirée par des facteurs temporaires : l’énergie à bon marché et le bas niveau des taux d’intérêt et du taux de change de l’euro, qui résultent de notre politique monétaire. On ne peut pas compter sur eux de manière permanente. Lire la suite...

Je retiens de ce long entretien avec la journaliste de la Croix deux extraits: ... Un deuxième élément de fragilité (de la reprise), et même de préoccupation, c’est la faiblesse de l’investissement. Tant qu’il n’aura pas clairement redémarré, on ne pourra pas dire que la reprise est solide. ... Je suis Français, j’ai confiance dans la capacité de mon pays à créer de la croissance, car nous avons de nombreux atouts: une démographie plus dynamique que la moyenne européenne, des capacités d’innovation, une force de frappe à l’export…
J'ai interprété les mesures annoncées par Manuel Valls pour doper la croissance par les TPE comme ceci: en baissant les charges, ces mesures doivent bénéficier aux entreprises exportatrices en améliorant leur compétitivité; si la demande de clients étrangers pour leurs produits augmente elles devront investir pour produire plus et embaucher plus de personnels - mais en général il s'agit de personnel qualifié. Ce faisant l'emploi augmentera, le chômage diminuera, et en distribuant plus de revenus correspondant à leurs ventes accrues, cela bénéficiera aussi, mais de manière différée,  aux entreprises non exportatrices. Les mesures vont donc dans le bon sens comme l'ont dit les représentants des syndicats de TPE. Mais on a entendu aussitôt des membres du parti socialiste (Valérie Rabault) dire, "si les contreparties en termes d'emplois ne sont pas là, on reviendra sur ces mesures".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme mais je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.