vendredi, juin 26, 2015

La tragédie grecque s'éternise; l'orage gronde sur l'Europe et la France; mais nos zélites ne veulent toujours pas qu'on s'abrite.

Il est étonnant que nos zélites comprennent si mal le fonctionnement de l'économie réelle; celle des individus, des ménages et des entreprises. Pourtant ces zélites ne sont pas bêtes; formées dans les meilleures écoles; mais leur problème est qu'elles sont pour la plupart des fonctionnaires toute leur vie; soustraites des réalités de la vie; n'ayant jamais eu à travailler; à produire de la valeur ajoutée et à être jugées sur des résultats justifiant leurs émoluments mensuels. Quand elles perdent leur emploi - une situation sans aucune gravité - elles sont mises au placard; un placard bien confortable. Même pas besoin de faire acte de présence quelque part et se confronter à un chef. Elles continuent de toucher leur salaire mensuel comme si de rien n'était. Voir ce billet d'Eric Verhaeghe. J'ai connu dans ma carrière d'ingénieur, plusieurs corpsards qui étaient dans ce cas. Et puisque Eric Verhaeghe nous le dit ce doit être la même chose pour les hauts fonctionnaires. La France est restée sous l'ancien régime. Suite...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme mais je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.