dimanche, novembre 15, 2015

Attentats de Paris 13 nov 2015: l'émotion et l'hommage aux victimes, la compassion aveces familles ne doivent pas nous empêcher de comprendre et d'agir.

Attentats du 13 novembre 2015 à Paris: plus de 120 morts et plus d'une centaine de blessés. Si ces évènements peuvent amener à comprendre qui est l'ennemi: Daesh bien sûr, mais plus encore, le salafisme wahhabite financé par l'Arabie Saoudite depuis des décennies en France, en Europe et dans le monde, grâce à sa rente pétrolière; les pays ferment les yeux pour leur approvisonnement en pétrole et la France pour ses ventes d'armes, d'usines et de centrales nucléaires... Lire la suite...
Plus:
- Attentats de Paris : la responsabilité écrasante de l’exécutif français
- Nous sommes en présence d’une action de type militaire avec Jacques Sapir
- Les attentats terroristes du 13 novembre 2015 à Paris avec Pierre Conesa
- Cri d’alarme du juge Trévidic: « La France est l’ennemi numéro un de l’Etat islamique »
- Attaques terroristes à Paris : après l’émotion, dénonçons TOUS les coupables
La nécessaire union nationale ne doit pas servir d’alibi à l’incompétence
- 13-Novembre : les États occidentaux ne peuvent combattre le jihadisme en soutenant ses parrains pétromonarchiques
- Un ancien officier de la DGSE s’insurge contre la stratégie de la France en Syrie

1 commentaire:

  1. Yann Arthus Bertrand: On leur envoie des missiles; ils nous envoient des kamikazes.
    J'ai vu ce soir les nouvelles sur les TV... Compassion et émotion. Mais là-bas c'est des morts tous les jours! 250000 en Syrie et des destructions massives. Évidemment, les présentateurs de journaux TV ne peuvent pas interroger sur la politique suivie au Moyen-Orient! ça ne serait pas bien accepté!

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.