samedi, novembre 14, 2015

13 Novembre 2015: terribles attentats terroristes à Paris

La France a été touchée vendredi 13 novembre 2015 au soir par une série d'attentats menés par des hommes armés ou munis d'explosifs qui ont fait plus de cent morts, incitant François Hollande à décréter l'état d'urgence dans tout le pays pour la première fois depuis 1945. "C'est une horreur", a dit le président français dans une déclaration aux médias. "C'est une terrible épreuve, qui une nouvelle fois nous assaille", a-t-il ajouté, une référence aux attentats djihadistes de janvier dernier qui avaient fait 17 morts, notamment à Charlie Hebdo. Le procureur de Paris, François Molins, a fait état d'un bilan qui "risque d'atteindre, voire de dépasser les 120 morts" et de très nombreux blessés dans un état critique qui ont été envoyés dans les différents hôpitaux de Paris. La guerre se déroule chez nous quand les terroristes y sèment la mort! Mais réfléchissons au delà de l'intense émotion du moment que les journnalistes relaient légitimement. C'est pourquoi, j'invite à lire ce billet d'Olivier Berruyer qui a suivi les évènements toute la nuit grâce à Internet... Ce billet et nombreux commentaires de lecteurs qui suivent sont du "meta journalisme"... Suite sur le site "les crises" d'Olivier Berruyer...

 Plus: - Figaro - Huffignton Post - Reuters - What to Expect After the Nov. 13 Paris Attacks - New York Times - Guardian - China daily - Hindustan Times



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme mais je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.