dimanche, juillet 05, 2015

On ne peut consommer que ce que l'on produit

Ce postulat de simple bon sens est une tautologie. La crise grecque nous le rappelle opportunément. Cette crise occupe les esprits depuis des mois; elle s'est exacerbée ces dernières semaines et a culminé avec l'annonce du référendum populaire le 5 juillet 2015. La Grèce nous rappelle qu'on ne peut consommer que ce que l'on produit. Cela était vrai du temps où nous étions chasseurs-cueilleurs; cela était vrai du temps des Romains, du Moyen-âge, de la Renaissance, au 19è siècle après la révolution industrielle; cela est toujours vrai aujourd'hui. Suite...

 Plus: Les Grecs ont largement répondu OXI, NON, NO, NEIN  au référendum ce 5 juillet 2015.

1 commentaire:


  1. Mon petit cousin Julien Ratcliffe, professeur d'économie à Strasbourg, m'envoie cette réaction que je publie. Julien a été candidat du Front de Gauche aux élections législatives de 2012 dans la 4è circonscription du Bas-Rhin.

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme mais je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.