vendredi, juillet 10, 2015

Mario Draghi et le Saint Graal, par Frances Coppola

La crise grecque est devenue un point de bifurcation en Europe et dans le monde car elle met en évidence, une fois de plus et de manière plus dramatique, la faiblesse de la construction européenne et de la monnaie unique dont certains pays ont voulu se doter. L'histoire montre que les évènements se déroulent par une succession d'erreurs et que l'on passe son temps à les corriger. Les élites, les puissants et les dirigeants politiques, sont des hommes qui, comme le commun des mortels, sont limités par leur cerveau et formatés par la culture de la communauté à laquelle ils appartiennent. Souvent, les décisions sont prises sur la base de présupposés ou de jugements erronés. Une fois que les conséquences délétères de ces décisions apparaissent, il faut s'adapter et tenter de corriger.  Lire la suite... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.