mercredi, février 22, 2012

Les députés socialistes se divisent sur le Mécanisme européen de stabilité - LeMonde.fr

Courage, abstenons-nous ! "Abstention constructive", a plaidé Claude Bartolone, député (PS) de Seine-Saint-Denis qui, tout comme Laurent Fabius, avait voté non au référendum de 2005. "Abstention dynamique", atenté de justifier Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste. Une abstention qui n'a pas permis de dissimuler les contradictions du PS, lequel, une nouvelle fois, s'est pris les pieds dans le tapis sur la question européenne. À mon sens il y a consensus, mais en période électorale il faut avoir une posture de désaccord NDLR. Lire la suite...


et pour mieux comprendre ce dossier écoutez sur BFM Business l'émission de Nicolas Doze avec 3 experts, dont Philippe Dessertine habitué de C dans l'air.


- le Front de gauche pour une saisine du Conseil Constitutionnel
- Jean Marc Daniel: le règlement de la crise de la dette souveraine vaut bien une perte de souveraineté

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.