Thursday, July 31, 2014

Le vrai sens de la dette publique ? Un déficit de démocratie?

Dire qu'il y a trop de dettes publiques est devenu banal. Le FMI s'en inquiète, la Banque des règlements internationaux s'en inquiète, la Banque nationale suisse s'en inquiète, l'Allemagne s'en inquiète. Le Japon, les Etats-Unis et la France inquiètent. En France, ce fardeau pèse plus de 33 000 euros par habitant. Il serait plus juste de dire que chaque personne qui travaille doit 87 000 euros. Comment en sommes-nous arrivés là? La dette est avant tout de l'impôt qui n'a pas été levé, de l'impôt stocké, prêt à être levé. La dette est le cumul de budgets déséquilibrés depuis 1974. L'Etat dépense plus que ses recettes fiscales. Lire la suite...

1 comment:

  1. Nos zélites, politiques, énarques, syndicalistes, économistes keynésiens etc... privilégient et justifient les dépenses publiques! mais on ne peut taxer que les "riches" c'est à dire ceux qui gagnent des revenus au delà du minimum vital! et après avoir payé des impôts on les taxe encore sur ce qu'ils ne dépensent pas lorsqu'ils préfèrent l'avenir au présent en épargnant pour leurs vieux jours... et on les taxe encore après leur mort ces salauds de riches!

    ReplyDelete

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.