08/01/2022

Nouveaux réacteurs nucléaires: EDF demande des "actions concrètes" - 04/01/2022 à 10:58 - Boursorama

Le PDG d'EDF Jean-Bernard Levy, à l'Elysée le 5 juillet 2021 ( AFP / Ludovic MARIN )

Le PDG d'EDF Jean-Bernard Levy, à l'Elysée le 5 juillet 2021 ( AFP / Ludovic MARIN )

Le PDG d'EDF a estimé mardi qu'il était "urgent" de lancer "des actions concrètes" pour la construction de nouveaux réacteurs nucléaires en France, après la décision de principe annoncée par le président Emmanuel Macron l'an dernier.

"Nous espérons que le gouvernement va entrer un peu plus dans le vif du sujet en ce qui concerne la concrétisation de la position politique du chef de l'Etat début novembre", a dit Jean-Bernard Lévy lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes économiques et financiers (AJEF).

"Le plus urgent est de lancer la dynamique autour de la construction notamment des réacteurs de Penly", le site de Seine-Maritime où devrait être construite la première paire de nouveaux EPR, a-t-il ajouté.

"J'espère que le gouvernement va passer d'une phase de déclaration de principe à une phase de lancement des actions concrètes. Je pense que c'est un sujet qui est urgent", a insisté M. Lévy.

La France s'apprête à lancer la construction de nouveaux réacteurs sur son sol, une vingtaine d'années après la mise en service des derniers, avait annoncé Emmanuel Macron le 9 novembre.

Mais il n'a depuis donné aucun détail sur ce projet.

Le pays ne construit actuellement qu'un seul réacteur EPR de nouvelle génération sur son sol, celui de Flamanville (Manche).

La question du nucléaire agite par ailleurs la pré-campagne pour l'élection présidentielle de 2022, avec des candidats favorables à cette énergie (notamment à droite, à l'extrême droite mais aussi au PCF) et d'autres hostiles (LFI et EELV en particulier).

"Notre espoir est qu'il y ait une bonne prise de conscience que retarder encore davantage la concrétisation de l'impulsion politique donnée par le président de la République ne peut se faire qu'au détriment d'une industrie nucléaire dont on voit bien qu'elle ne peut rester compétitive, compétente, attrayante pour les talents, que si elle construit", a encore ajouté M. Lévy.

No comments:

Post a Comment

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email google valide. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.