08/05/2022

Ce Mélenchon qui hypnotise la gauche: la NUPES c'est quoi au juste?

Jean-Luc Melenchon lors des rassemblements du 1er mai a Paris.

CHRONIQUE de Michel Richard, le Point.
Il triomphe, tord les bras socialistes et fait plier leurs échines. Personne n’ose dénoncer vraiment ce qu’il est. Il y a pourtant de quoi dire.
L
es médias sont-ils trop complaisants vis-à-vis de Jean-Luc Mélenchon ? C'est une bonne question. Ils le sont en toute hypothèse infiniment moins que les socialistes qui se sont ralliés à sa férule et même que ces éléphants et caciques locaux qui s'y sont refusés.

On connaissait la capacité de séduction du leader Insoumis, à coups de harangues talentueuses, propositions radicales et anathèmes impitoyables. On le savait en position de force, caracolant devant des Verts patraques et un PC et un PS lilliputiens. On ne doutait pas qu'il en userait sans vergogne. On n'en revient tout de même pas de la soumission qu'il a suscitée. Rien n'y résiste.

Aucun désaccord de fond, aucune conviction divergente, aucun historique irréconciliable entre lui et le PS n'ont suffi à disqualifier une « Nouvelle Union populaire écologique et sociale » (Nupes), où il fait la loi et impose ses arbitrages dans les circonscriptions. Les affèteries et contorsions d'écriture dans le texte de l'accord ne trompent personne : la Nupes, c'est lui ! Le programme de la Nupes, c'est le sien. Le PS peut faire gloups, il épouse la Nupes, le sauve-qui-peut électoral (70 circonscriptions lui étant concédées sur 577) l'emportant sur les valeurs. Les quoi ?

Les opposants à l'accord, les Hollande, Cazeneuve, Le Foll, Cambadélis et autres, mal placés pour donner des leçons au lendemain d'un désastre dans lequel ils ont leur part, ont certes employé les mots qu'il faut : reniement, reddition, abandon de la social-démocratie, renoncement à rester un parti de gouvernement… Mais beaucoup s'en sont davantage pris à la radinerie boutiquière de Mélenchon qu'à ce qu'il est et ce qu'il veut.

Tropismes, complicités et soutiens

Son tempérament, d'abord, par lequel il s'est si souvent illustré et qui fait problème pour qui prétend gouverner. Mais plus encore, ses tropismes, complicités et soutiens à tout régime, de préférence totalitaire (Russie, Vénézuela, Cuba…) pourvu qu'il soit opposé aux États-Unis. Jusqu'à l'obsession, jusqu'à la déraison. En pleine épidémie de Covid, il veut acheter les vaccins russe, cubain et chinois. « Si j'étais président de la République, c'est exactement ce que je ferais », disait-il, se « foutant » qu'aucun n'ait reçu l'aval des autorités sanitaires.

Il vantera au passage le célèbre vaccin contre le cancer des poumons inventé à Cuba, ce lieu d'abondance et de bien-être dépourvu du moindre prisonnier politique. Mélenchon, c'est encore l'homme qui attaque plus volontiers les policiers qu'il ne défend les pompiers qu'on attaque, et qui défile en mauvaise compagnie contre l'islamophobie. C'est lui, en pleine guerre en Ukraine, qui veut sortir de l'Otan pour construire des « alliances altermondialistes » sur l'air, l'eau et les biens communs à l'humanité.

Poutine doit en rire à l'heure où il expose ses missiles et avions vecteurs de missiles nucléaires et en menace l'Occident (200 secondes pour atteindre Paris et l'anéantir, a-t-il fait savoir). De même le président russe doit-il adorer l'Europe atomisée que lui prépare Mélenchon, prétendant faire son marché dans les traités, à son gré et en seul maître de l'Union. Poutine vote pour la Nupes.

Martine Aubry aussi. Oh, elle a bien des « réserves majeures ». Fille de son père, biberonnée à l'Union européenne, elle sait bien que le but de Mélenchon, c'est de quitter l'Europe et que la désobéissance à tel ou tel texte européen qu'il prône provoquerait un Frexit, sinon la fin de l'UE. Elle écrit d'ailleurs : « La désobéissance aux traités et directives n'est pas une option. » Qu'à cela ne tienne : cette option, qui n'en est pas une, elle la cautionne et ses réserves « majeures », elle les enjambe ! C'est qu'il faut barrer la route à un péril autrement dangereux, « le projet défendu par Emmanuel Macron ». Merci, Martine, pour cette rare perspicacité ! 

Quant à Anne Hidalgo, elle se fait aussi petite que son score à la présidentielle. Elle désapprouve formellement l'accord « sur les sujets aussi essentiels que l'Otan, l'Europe de la défense, la laïcité et les valeurs universelles », mais… mais modestement « ne souhaite pas l'empêcher ». Merci, Anne, pour cette lumineuse avancée conceptuelle ! Jean-Luc Mélenchon vous remercie toutes et tous pour la charitable contribution que vous apportez piteusement à son ambitieuse entreprise.

No comments:

Post a Comment

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email google valide. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.