jeudi, février 20, 2014

LE PARADOXE FRANÇAIS | "le sursaut" rapport Camdessus 2004

"Contribuer à éclairer, pour les Français et leur représentation nationale, les choix économiques et budgétaires à venir, en faveur de la croissance", telle était la mission confiée au groupe de travail présidé par Michel Camdessus. Alors que la France est aujourd'hui la cinquième puissance économique mondiale, elle souffre de problèmes endémiques tels que le chômage, les inégalités et la pauvreté, entraînant ainsi un décrochage de la croissance. Pour inverser la tendance, le groupe s'appuie sur trois sources de croissance (investissement, progrès technique et emploi) ainsi que sur des expériences étrangères fructueuses. Il définit par ailleurs la méthode et les conditions propices à "un nouveau modèle de croissance". Ses priorités sont d'aller "vers une économie de la connaissance" (favoriser la formation et l'innovation), de "préférer l'emploi à l'assistance" (agir entre autres sur l'emploi des jeunes et des seniors), dynamiser le marché des biens et services pour relancer l'emploi et la compétitivité et enfin "agiliser" l'Etat par la maîtrise de la dépense publique ou encore l'aménagement du système fiscal. Le groupe de travail insiste par ailleurs sur le rôle de l'Europe en faveur de la croissance française ainsi que sur les enjeux de l'Union européenne dans le cadre de la mondialisation.... Lire...

 - En savoir plus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.