Friday, February 24, 2012

Interview de Jean Peyrelevade par Olivier Berruyer | blog "les-crises.fr"

Olivier Berruyer a interviewé Jean Peyrelevade durant une heure cette semaine. Homme de centre-gauche, polytechnicien, conseiller économique et directeur adjoint du cabinet de Pierre Mauroy en 1981 du Premier ministre, il géra alors les nationalisations du secteur financier. Il a dirigé plusieurs grandes entreprises contrôlées par l’Etat : Suez de 1983 à 1986, la Banque Stern de 1986 à 1988, l’UAP de 1988 à 1993, et le Crédit lyonnais de 1993 à 2003. Il dirige depuis la banque d’affaires européenne Leonardo & Co. Il milite en particulier depuis longtemps pour l’interdiction des stock-options, la modération des rémunérations des dirigeants, la récompense des actionnaires investisseurs à long-terme ou la séparation des activités bancaires entre banque de dépôt et banque de marché... Lire la suite...

1 comment:

  1. Ce que je retiens des propos de Jean Peyrelevade...
    Puisque chaque pays de l'Eurogroup, dans le cadre de l'Europe des Nations, doit assurer l'équilibre budgétaire strict avec un déficit de zéro ou 0.5% du PIB ce qu'imposera le futur MES, alors chaque pays déficitaire est condamné à l'austérité voire à la récession. L'euro n'est pas une zone monétaire stable ni optimale, ce que bien des auteurs nous expliquent:

    Les cercles vicieux de l’Europe Barry Eichengreen

    La bataille de la BCE contre les banques centrales; J. Bradford DeLong

    Les suites de la chute de la zone euro; Nourriel Roubini

    L'Europe est-elle une zone monétaire optimale (ZMO)?

    Why the european union is not an optimal
    currency area: the limits of integration


    Optimum Currency Areas and the European Experience (2001)

    Zone monétaire optimale et son théoricien Robert Mundell

    ReplyDelete

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.