Friday, May 02, 2014

Alstom : La politique industrielle française à l'épreuve | Atlantico

Alstom sera dépecé et vendu. L’un des derniers fleurons de l’industrie française sauvé en 2004, sera cédé en partie ou en totalité à l’américain General Electric à moins que Siemens sorte une carte magique au dernier moment. Peu importe : dans cette affaire, le gouvernement aura été lamentable. Incapable de comprendre ce qu’il faut mettre en œuvre pour aider l’industrie française. L’industrie française n’a pas besoin d’avoir des ministres qui palabrent et qui jurent de la nécessite de rester français. L’industrie française n'a même pas besoin de l’argent de l’État. L’industrie française a besoin d’un écosystème stable juridiquement, socialement et fiscalement, pour pouvoir sécuriser ses investisseurs. L’industrie française aurait besoin d’un gouvernement qui négocie au niveau européen des conditions équitables pour constituer des groupes mondiaux.  Suite.... dossier Alstom

No comments:

Post a Comment

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.