23/11/2018

Gilets Jaunes: le point de vue du sociologue Michel Wieviorka - plutôt de "gauche".

Si le mouvement des gilets jaunes devait s'amplifier, cela profiterait sans doute au Rassemblement national.

Michel Wieviorka est président de la Fondation Maison des sciences de l'homme et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Comment interprétez-vous le mouvement des gilets jaunes ?
C'est un mouvement qui présente des dimensions anti-fiscales, anti-Etat, dont l'argumentation est faible. Les économistes s'accordent pour dire que les hausses du prix du pétrole, taxes comprises, ne font pas payer l'essence plus cher qu'il y a vingt ou trente ans, compte tenu de l'évolution des salaires. Le raisonnement purement économique ne tient pas. Nous avons affaire à une grogne qui devient poujadiste, qui traverse toute la société, sans le caractère régional que pouvait avoir le mouvement des bonnets rouges. Cela a beaucoup à voir avec le fait que les médiations classiques sont très affaiblies. Aujourd'hui, la société gronde, elle pourrait même se braquer, car certaines catégories souffrent, l'inquiétude est forte et le sentiment d'injustice répandu.

Suite...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.