25/10/2018

Ras le bol fiscal à nouveau; hausse des carburants, hausse d'impôts, baisses de pouvoir d'achat...

Aujourd'hui ras de bol fiscal, hausse des carburants, hausse d'impôts, baisses de pouvoir d'achat... c'est le ressenti des français.
  1. Pouvoir d'achat : le grand mensonge
  2. Taxe d'habitation : «Pourquoi les contribuables ont de mauvaises surprises» 
  3. Avec Macron, les retraités tombent de Charybde en Scylla 
  4. Le ras-le-bol fiscal revient par les prix à la pompe 
  5. Agnès Verdier-Molinié : «Vers le retour du ras-le-bol fiscal en 2019» 
Pour moi, il ne fait pas de doute que le pouvoir d'achat des français va baisser. Par rapport aux années dite les 30 glorieuses, années de montée en gamme des classes moyennes: infrastructures, grands équipements, voiture automobile individuelle, logement, équipements de la maison, radio télévision...   aujourd'hui PC tablette et smartphone.
Mais qu'est ce que le pouvoir d'achat? Ce qui reste quand on a payé le vital et les impôts?   Impôts qui paient les services publics... Ce qui reste, c'est donc un peu comme l'argent de poche!
La hausse des carburants c'est ressenti comme une hausse intolérable pour la mobilité, le travail, particulièrement par  les ruraux. Mais le gouvernement veut la transition énergétique, les changements de comportements;   et puis pour avoir du pétrole faut pas fâcher l'Arabie Saoudite... et continuer de lui vendre des armes, terrestres, aériennes et maritimes.

Ecoutez Pouvoir d'achat : le grand mensonge par Philippe Herlin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.