15/10/2018

Les découpages malheureux de la France périphérique de Christophe Guilluy

e8e6620c1624a6fb0b300e1d67c13a1f.jpgAntoine Grandclément Docteur en géographie, université de La Rochelle
Le nouvel ouvrage de Christophe Guilluy repose, comme le précédent, sur l’opposition entre une France des métropoles - où se créent les richesses et où «se concentre une nouvelle bourgeoisie qui capte l’essentiel des bienfaits du modèle mondialisé» - et une France périphérique des catégories populaires - celle des villes petites et moyennes et des territoires ruraux. Dans ce dernier essai, le Crépuscule de la France d’en haut, l’auteur se livre à une violente critique d’une classe dominante qui, derrière la façade de la «société multiculturelle et cool des grandes métropoles», impose la mondialisation libérale et «valide une organisation territoriale […] qui participe à la relégation des plus pauvres».    Suite...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.