06/09/2018

Le président du Sénat sonne la fin de l'illusion Macron

c4c58f1795fff26f4cb8abf1665b9134.jpgLe président Les Républicains du Sénat, Gérard Larcher, a sonné jeudi la fin de "l'illusion" créée selon lui par l'élection d'Emmanuel Macron, qu'il a mis en garde contre le risque d'une rupture du lien entre pouvoir et territoires.
“Cette rentrée ne se fait pas sous les meilleurs auspices”, a lancé d’emblée le troisième personnage de l’Etat lors d’une conférence de presse, après une rentrée politique marquée par un remaniement ministériel et des atermoiements sur la mise en place du prélèvement de l’impôt à la source au 1er janvier 2019. Pour Gérard Larcher, cette séquence “prévisible” n’est “en réalité que la conséquence d’une illusion”, celle “d’un monde nouveau qui serait débarrassé des conservatismes, des pesanteurs, des arrangements d’un ancien monde qui, tel l’Atlantide, aurait disparu avec l’élection de 2017”. “Je crois que la page de l’hyper-communication, des effets d’annonce et d’un exercice solitaire du pouvoir se tourne”, a-t-il lancé à l’adresse d’Emmanuel Macron, à l’Elysée depuis 16 mois. “Voici venu le temps de commencer à évaluer les résultats.”  Suite...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.