Thursday, January 11, 2018

Politiques économiques, crises financières et transition énergétique



Gael-Giraud-Gael-Giraud-Comment-financer-le-cout-colossal-de-la-transition-energetique

1 comment:

  1. Il y a un lien entre ces deux vidéos de Michel Aglietta et de Gaël Giraud. C'est l'émission monétaire par les banques centrales, notamment la FED et la BCE. Le Quantitative easing ou assouplissement quantitatif a consisté à racheter des actifs financiers - obligations et bons d'état - détenus par les particuliers et les entreprises dans les banques, contre de la monnaie banque centrale cad. des lignes de crédit sur les comptes des banques à la FED ou à la BCE. Cette monnaie scripturale s'ajoute aux réserves des banques qu'elles peuvent utiliser pour faire du crédit aux acteurs de l'économie réelle qui ont des projets à financer.

    Malheureusement les banques n'ont pas utilisé toutes ces réserves; une bonne partie des réserves utilisées ont été captées par des spéculateurs des marchés boursiers et immobiliers ce qui en a accru le prix (inflation), comme en attestent les indices boursiers et les prix de l'immobilier dans les capitales et métropoles par comparaison avec le taux de croissance. Cette spéculation nourrit les espérances de gains boursiers largement supérieurs à la croissance de l'économie réelle; les spéculateurs investissent sur des actifs dont ils espèrent 12-15% de rendement. La monnaie émise par les banques centrales ne va donc pas suffisamment dans l'économie réelle.

    ReplyDelete

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.