Monday, November 06, 2017

Révélations sur les secrets offshore de l'optimisation fiscale

Source: le monde

Près de 7 millions de documents d'Appleby, un cabinet d'avocats spécialisé dans la finance offshore, ont été analysés par " Le Monde " et le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ). L'enquête " Paradise Papers " révèle comment 350 milliards d'euros sont soustraits chaque année aux Etats par des multinationales ou de très riches particuliers

Les " Paradise Papers " désignent la nouvelle enquête menée par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) et ses 96 médias partenaires, dont Le Monde, soit 400 journalistes de 67 pays. Ces révélations s'appuient sur une fuite de -documents transmis en 2016 au quotidien allemand Süddeut-sche Zeitung par une source anonyme. Les " Paradise Papers " sont composés de trois ensembles de données.
  1. 6,8 millions de documents -internes du cabinet international d'avocats Appleby aux Bermudes ont fuité. Appleby est présent dans une dizaine de paradis fiscaux.
  2. 566 000 documents internes du cabinet Asiaciti Trust , de Singapour.
  3. 6,2 millions de documents issus des registres confidentiels des sociétés de dix-neuf paradis fiscaux : Antigua-et-Barbuda, Aruba, Bahamas, Barbade, Bermudes, Dominique, Grenade, îles Caïmans, îles Cook, îles Marshall, Labuan, Liban, Malte, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Samoa, Trinité-et-Tobago, Vanuatu.

Toute la semaine, Le Monde -publiera des révélations. Suite...

No comments:

Post a Comment

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.