jeudi, juillet 20, 2017

Budget de la défense variable d'ajustement?

Vu la nécessité de rentrer dans les clous de 3% de déficit en 2017 imposés par l'UE, 850 millions d'économies sur le budget de la défense ont été décidés par le gouvernement. Le CEMA des armées Pierre de Villiers s'en est alarmé - opposé - mais à huis clos: "je ne vais pas me faire baiser comme ça". Pourquoi tout cela a été mis sur la place publique? Pour servir qui? Quel gâchis encore. Le CEMA Pierre de Villiers a fait son travail de militaire au service de la France. Il devait y avoir matière à discussion, vu les contraintes pour rentrer dans les clous du 3%... et s'il n'était pas convaincu, il aurait démissionné comme il a déjà dit dans le passé (voir cet excellent article du Huffington Post)...

Avec un budget de près de 43 milliards d’euros consacrés à sa défense nationale au sens large (c’est-à-dire en intégrant les pensions), la France est une puissance militaire moyenne, très loin derrière les Etats-Unis. La force de frappe financière de ces derniers est de 546 milliards d’euros, soit près de 13 fois plus. La Chine, en troisième position, y consacre 131 milliards. Un cran en dessous se trouvent la Russie et l’Arabie Saoudite (plus de 50 milliards), suivies dans l’ordre du Royaume-Uni, de l’Inde et du Japon, pays avec qui la France fait jeu égal ou presque.

  1. 35 ans d'évolution du budget de la défense
  2. Tous les liens
  3. Point de vue du think tank Synopia: Un chef ne devrait pas dire ça!
  4. Synopia Quesaco?
  5. Le général Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées, a démissionné | Figaro
  6. Avec la démission du général de Villiers, "l'autoritarisme" de Macron en prend pour son grade

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.