lundi, juin 19, 2017

Ces jeunes qui veulent devenir agriculteurs - La Croix


Anaïs Destombes, 28 ans, ne regrette rien. « Mon métier n’est pas facile tous les jours, mais j’aime travailler dans la nature, libre de mon temps et de prendre des initiatives. C’est clair : je n’échangerais ma place pour aucune autre », confie-t-elle avec enthousiasme.

Devenir agricultrice n’était pourtant pas le premier choix de la jeune femme. Après son baccalauréat, elle s’inscrit à la faculté de sciences de Lille dans l’espoir de devenir enseignante. Avant de s’apercevoir, en année de licence, que la vocation n’est pas là. « Je ne me voyais pas passer ma vie enfermée dans une classe », résume-t-elle. Suite sur la Croix...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.