Tuesday, April 25, 2017

Macron-Le Pen ou le retour fracassant de la lutte des classes - Figaro

L'électorat de Macron réunit la France qui va bien, la France optimiste, la France qui gagne bien sa vie, la France qui n'a besoin ni de frontières ni de patrie, ces vieilles lunes de l'ancien monde: cette France «ouverte», généreuse parce qu'elle en a les moyens. La France de Marine Le Pen est la France qui souffre, celle qui s'inquiète. Elle s'inquiète de son avenir, de ses fins de mois, elle souffre de voir les patrons gagner autant d'argent, elle gronde face à l'incroyable arrogance de cette bourgeoisie qui lui donne des leçons d'humanisme et de progressisme du haut de ses 5000 euros par mois.     Lire la suite...

1 comment:

  1. heureusement il se trouve que la France qui va bien ou pas trop mal semble être majoritaire, nos populistes de droite ou gauche extrême font 40% à partir surtout du charisme de leurs têtes de file dont les solutions ne résistent guère à un examen sérieux.
    notre optimiste macron aura fait oeuvre utile s'il ramène largement les 40% aux inévitables grincheux fort nombreux dans notre sympathique république.

    ReplyDelete

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.