mardi, mars 14, 2017

Étienne Klein : "Le Progrès est en voie de disparition" - acteursdeleconomie.latribune


 Le Progrès a perdu sa majuscule. Voilà, juge Étienne Klein, le symptôme du dépérissement du Progrès, maltraité par une multitude de venins qui défigurent l’héritage des Lumières, déconsidèrent la science, marchandisent la recherche, mutilent l’essence humaniste, empoisonnent la destination universelle et démocratique dudit progrès, désormais abandonné au fantasme de l’innovation. Le philosophe des sciences – directeur de laboratoire au CEA et professeur à Centrale Paris – exhorte à s’extraire de la "conscience malheureuse" et des multiples schizophrénies auxquelles tout citoyen responsable est menotté, à réinsuffler un "réservoir d’humanité" dorénavant atone, à réhabiliter une éthique de la connaissance et à ressusciter un futur aujourd’hui "en jachère intellectuelle." In fine, à réveiller la possibilité d’un avenir. Ainsi, et au prix d’un courage que l'auteur de Le pays qu'habitait Albert Einstein (Actes Sud) juge désormais impérieux, il apparaît possible de réenchanter le Progrès. Avec un P majuscule.    Lire la suite...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme mais je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.