vendredi, février 10, 2017

Les Surligneurs: politique post-vérité, fact & legal checking.

« Les Surligneurs »  est un projet issu du centre de recherches en droit public Versailles Institutions Publiques (VIP), sans qui le site ne pourrait exister. Le projet est à l'initiative de Vincent Couronne, qui assure la direction de la publication du site.
Lancé en janvier 2017, le site est le résultat d'un double constat.
Le premier : la diffusion, volontaire ou non, d'approximations voire d'erreurs juridiques par des personnalités publiques affaiblit sans conteste la qualité du débat démocratique. La multiplication d'entreprises de vérification de faits (« fact checking ») à l'initiative de médias ne permet malheureusement pas d'enrayer cette tendance à ce que certains nomment désormais la « politique post-vérité ».
Le second : les chercheurs en droit sont peu présents dans le débat public, comme l'a montré le professeur Lauréline Fontaine. Or, les chercheurs de l'université bénéficient d'un crédit qui peut être utilement mis au service du débat public.
Les Surligneurs ont donc vocation à permettre à des universitaires de se prononcer sur les propos tenus par des personnalités publiques. Les Surligneurs ne sont cependant ni des correcteurs, ni des censeurs. L'objet des contributions est de préciser, affiner, éclairer, parfois contredire un propos touchant au droit. Du legal checking, en somme... Accéder au site...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.