jeudi, juin 23, 2016

Sur l'utilisation des fonds de la PAC par les grands propriétaires fonciers au Royaume-Uni.

Those who want to leave the EU refuse to make the most crushing argument against it. Here's why.

Do the Leave campaigners care about the misuse of public money? No. How do I know? Because they have scarcely mentioned the European Union’s great bonfire of banknotes.

You know, the item that accounts for roughly 40% of the EU budget, or €55 billion a year, almost all of which is wasted. You don’t know? I test my case.... Read on...

La propriété foncière au Royaume-Uni est très différente d'en France. Ce sont un peu les descendants de Guillaume le Conquérant qui possèdent la terre dans un système resté aristocratique et ce système est protégé par la non division par l'héritage... Ce sont ces grands propriétaires qui bénéficient le plus des subventions de la PAC de l'UE. George Monbiot que je suis depuis longtemps, a maintes fois montré le processus par lequel les grands propriétaires fonciers utilisent les fonds de l'UE, le dernier en date était son article sur les inondations de York. La déforestation subventionnée par la PAC en était la cause selon lui http://bit.ly/28PuTkr

1 commentaire:

  1. This is this kind of practices which are discrediting EU: bureaucraty at its worst. EU was created on a vision and an ideal...and now it's managed by beancounters and norm creators. How can we still support this kind of EU ?

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme mais je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.